C’est bien dommage, de travailler, chaque jour pour gagner sa vie, faut se lever...

Aujourd’hui, dimanche, je peux vous dire que ce n’était pas pour gagner ma vie que je me suis levé. Non, c’est parce que je croyais que je ne dormais plus. C’est parce que j’avais (très) envie de faire pipi. C’est parce qu’il était 6h45 et que normalement, je dois être levé avant que le soleil n’en fasse autant. C’est parce que j’avais plein de choses que j’avais prévu de faire. C’est parce que je ne suis pas là pour feignasser. Oui, parce que je suis capable d’être une grosse feignasse, quand je m’y mets. Surtout quand je ne m’y mets pas, d’ailleurs.

Chaque jour pour gagner sa vie, faut se lever, mais pour le reste, heureusement…

Qu’avais-je donc de si important à faire le jour du Seigneur (ou le jour du Saigneur) ? Eh bien, je devais me raser, youpi ! Je devais me doucher, ouais ! J’avais aussi des pantalons à repasser car j’avais besoin de l’un d’eux, lavés d’hier, pour le mettre mardi matin et la femme de ménage ne revient que mardi matin, justement et moi, à l’heure où elle vient, je serai déjà au boulot. J’avais une lessive de linge de maison à mettre en route. J’avais à aller au marché, avec mon petit panier et tant pis si j’avais l’air d’un con… Et je devais passer chez le patron…

Mais pour le reste, heureusement, merci la vie, l’amour ça fait passer le temps…

Et chez le patron, je suis resté un moment pour différentes choses et ensuite, je suis rentré chez moi et là, j’ai préparé un gâteau à la rhubarbe et aux pommes et ensuite, j’ai blanchi les choux de Bruxelles achetés ce matin et lavé les autres légumes du marché, que j’ai mis dans des boîtes hermétiques jusqu’à demain. Et j’ai préparé le déjeuner et fait la vaisselle. Et maintenant, tout est rangé. Tout est terminé jusqu’à la prochaine fois. Si vous me le permettez, je vais prendre mon vélo et aller faire un tour au cinéma pour voir si j’y suis…

C’est bien dommage, de travailler, chaque jour pour gagner sa vie, faut se lever... (Merci à Marcel Amont pour l’emprunt partiel de cette chanson.)