Tout semble calme et peut-être même que tout est calme. Une apparence calme. Ce qui n’a rien à voir avec un calme apparent. C’est ça qui est intéressant, dans la langue française, dans l’écriture et dans les mots, c’est que non seulement, chacun d’eux a un sens mais ce dernier peut varier selon la place du mot en question dans la phrase. C’est pourquoi, si j’écris que je suis entouré d’une apparence calme, ça ne veut pas du tout dire la même chose que si je parle d’un calme apparent.

Un calme apparent, c’est en surface que ça se passe. Si ça se trouve, au fond des choses, c’est le foutoir le plus absolu, le stress le plus complet et la folie la plus dure. Ça peut s’appliquer à ma petite personne. Alors qu’une apparence calme, ça peut signifier à tout ce qui nous entoure, à l’environnement dans lequel on évolue et là, on est dans la supposition ou dans l’hypothèse : autour de moi, tout paraît calme. Je n’y vois aucune notion d’intériorité comme pour le calme apparent.

On a vu des fois, rejaillir le feu des anciens volcans qu’on croyait trop vieux… Ne me quitte pas plusieurs fois et voilà, tout est dit dans ce vers : la lave qui sort d’un volcan qu’on pensait éteint, est-ce que ça entre dans la catégorie des calmes apparents jusqu’au jour où… Ou dans celle de l’apparence calme. Il faut donc se méfier de l’eau qui dort. Non, du chat qui dort, plutôt Et Pluto, c’est le chien de Mickey. Ah ne m’énervez pas, hein, ce n’est pas le moment. Ce n’est pas le jour.

Non mais c’est vrai ça… Si à chaque chose que je dis, il y a une main qui se lève pour me contredire, autant que je me taise et que je lui laisse la parole, à cette porteuse de cinq doigts. Sauf que là, si je ne m’abuse, c’est mon blog donc c’est mon univers. Alors que ceux qui ne sont pas contents aillent se faire cuire un œuf chez les grecs. Comme ça, chacun chez soi et les moutons de Panurge seront bien gardés. Moi, je continuerai d’écrire ce qui me passe par la tête. Je suis chez moi, oui ou merde ?

Sinon, c’est simple, je donne un grand coup de pied dans la fourmilière et hop ! Le blog il sera tout bancal et comme il ne sera plus agréable du tout, je l’achèverai d’un coup de dynamite et on n’entendra plus parler de moi… Ces deux derniers paragraphes, c’est exactement ce qui peut se cacher derrière un calme apparent. Voire derrière une apparence calme. Ce qui veut donc dire que c’est quasiment la même chose, alors. Finalement, hein ? Pfou, c’est compliqué, non ?