Bon, alors comme ça, je suis toujours en vacances mais comme je suis chez moi, j’ai surtout l’impression d’être en week-end. Ça ne va pas durer aussi longtemps que les contributions car dès demain, je reprends la route. On peut donc dire que je suis en transit. Mais pas du tout en transit intestinal. Juste en transit comme quand on va très, très loin en avion et qu’on a des correspondances qui sont tellement longues qu’on doit passer une nuit à l’hôtel. Sauf que là, moi, ça aura fait trois nuits chez moi. Rien de très exotique mais c’était bien quand même car ça m’a permis d’aller au cinéma tous les jours, de me mettre à jour dans mes lessives et de retrouver mes petites affaires.

Dès demain en début d’après-midi, je reprends la route. Pour trois jours. Oui, car je ne pense pas revenir avant samedi midi. Mais cette fois, c’est pour une destination que je ne peux pas dévoiler, à personne. Parce que c’est trop risqué. Et il est hors de question que je mette quiconque en danger à cause de là où je vais. Tout ce que je peux dire, c’est que ce n’est pas au Venezuela, n’en déplaise à monsieur Mélenchon (qui, pardonnez-moi ma vulgarité, commence à nous faire un peu chier – tiens, tiens, comme quoi, le transit peut-être aussi intestinal...) Et que ce n’est pas non plus en Turquie, je n’ai pas envie de me retrouver en prison car je ne serai pas d’accord avec le dictateur Erdogan.

Je ne vais pas non plus en Syrie car je n’aime pas trop fréquenter les islamistes intégristes (Daesh, ça n’est pas ma tasse de thé à la menthe.) Je n’irai pas non plus aux Antilles car pour trois jours, ça fait loin, beaucoup trop d’heures de vol pour arriver sans être certain de trouver un hôtel ouvert et surtout en bon état. Non, tout ce que je peux dire, c’est que je reste en Europe, et que je vais à moins de 1000 kilomètres de Bordeaux. La seule chose, je n’aimerais pas avoir une brigade sur le dos à mon retour : ni celle des mœurs, ni les Stups, ni la financière. Alors, mettons que personne n’est au courant et comme ça, chacun chez soi et les moutons seront bien gardés.