31 août 2017

licence expirée

Vous savez quoi ? Il y a des jours où il n’y a rien qui va. Ça a commencé par le fait que je doive me lever plus tôt que d’habitude car depuis le début de la semaine, la facturière de nuit est malade et comme nous sommes déjà en effectifs réduits car 1/3 du personnel de jour est en vacances, qui c’est qui s’y est collé ? C’est bibi. C’est chéri bibi ! Donc, depuis 3 matins, je fais son travail et je fais le mien, le tout en un temps plus nocturne que diurne et je suis sur les rotules, comment veux-tu, comment... [Lire la suite]

30 août 2017

ça s’organise tant bien que mal

Quand on vous dit que, passé un certain âge, tout fout le camp et que c’était mieux avant, forcément. La nostalgie, quand elle nous tient, elle nous balance dans la figure qu’elle est bien ce qu’elle a toujours été : une sournoise qui nous fait tantôt du bien, tantôt du mal. Parce que c’est toujours un peu étrange de penser à ce qu’on a vécu, à ceux qu’on a connus (et qui ne sont plus là soit parce qu’ils ont disparu, soit parce que l’éloignement a fait que…) et à tout ce temps passé qui ne se rattrape guère, qui ne se rattrape... [Lire la suite]
29 août 2017

il faudrait penser à prévenir Azaé

Et ça me fait penser à cette série animée des années 70, Aglaé et Sidonie. Et hormis leur prénom, je n’ai aucun souvenir de ces deux personnages. Aglaé et Sidonie, il me semble qu’il s’agissait de deux animaux, deux animaux de la ferme mais à part qu’il y avait une truie et une oie, c’est tout ce que me mémoire me permet de dire. Le reste, je l’ai complètement oublié. Et entre les deux, qui était Aglaé et qui était Sidonie ? Comme ça, sans réfléchir au-delà du bout de mon nez, j’ai envie de dire que la truie, c’était Aglaé... [Lire la suite]
28 août 2017

ce n’est pas très juste tout ça

Non, ce n’est pas très juste tout ça. Là, on est en pleine canicule, on n’en peut plus dès 9 heures le matin et ça va durer encore deux ou trois jours et à partir de jeudi, on va perdre entre 10 et 15 degrés et il va pleuvoir comme une vache espagnole qui pisse à la frontière française et samedi soir, pour notre crémaillère à venir, ce qui est quand même l’événement le plus important de la semaine, on risque d’avoir un temps qui ne nous permettra pas de rester dehors sur la terrasse. Pourtant, dix personnes dans le séjour, si jamais... [Lire la suite]
27 août 2017

trente-sept virgule deux

Il fait chaud, non ? On fait les paris ? Là, il y a quelqu’un qui propose trente-trois. Ça doit être un docteur. Il a peut-être envie de jouer. Moi, il y a longtemps que je n’ai pas joué au docteur et si ça devait m’arriver, là, aujourd’hui, subitement, je ne sais pas si je préfèrerais être le malade ou celui qui ausculte. Je doute. J’hésite. Je n’ai pas le courage de réfléchir plus loin que le bout de mon nez. Il fait un peu trop chaud et je n’ai envie d’aucun effort ni physique ni intellectuel. Là, on me balance... [Lire la suite]
26 août 2017

complètement fondu

Je me suis dit que plutôt que m’obstiner à chercher désespérément un frigo, pourquoi ne pas changer mon fusil d’épaule et changer carrément mon menu. C’est vrai, ça, au lieu de présenter un buffet de choses appétissantes, qu’on peut manger assis ou debout, je ferais mieux de penser à des choses qui ne craignent pas le froid. Et cette nuit, avant de me réveiller, je pensais à ce que je pourrais alors préparer et offrir à mes invités. Les idées suivantes m’ont traversé l’esprit un peu endormi mais là, en y repensant de plus près, je me... [Lire la suite]

25 août 2017

pas complètement givré (voire pas assez)

Pour cette crémaillère prévue le 2 septembre, je me trouve confronté à certains obstacles matériels qui me prennent un peu la tête. En même temps, je sais qu’on n’a rien sans rien. Alors bon, je fais avec ces petits tracas et je tente d’avancer au mieux pour résoudre les plus embêtants. Mais il en reste un qui est plus coriace que les autres, c’est le problème de la chaîne du froid. Oui, car s’il fait très beau, voire trop chaud, il va bien falloir que je trouve un moyen de tout conserver comme il se doit afin de servir à mes invités... [Lire la suite]
24 août 2017

dans les deux sens, du 1er août au 30 septembre

Oui, ce serait vraiment bien que tout le monde le sache : « Dans les deux sens du 1er août au 30 septembre », c’est important à savoir. Qu’on se le dise et qu’on le répète autour de soi. « Dans les deux sens, du 1er août au 30 septembre. » Maintenant que tous ceux qui me lisent connaissent cette information importante, il leur reste juste à savoir de quoi on parle. C’est vrai, ça, cette donnée indicative semble incomplète mais je n’y peux rien, c’est ainsi que je l’ai vue affichée sur des panneaux lumineux.... [Lire la suite]
23 août 2017

mûr solitaire

Moi, dimanche j’ai rempli deux récipients d’un litre et lundi, j’ai eu du mal à arriver au bout d’un seul (boudin seul ?) mais je n’ai pas voulu en ajouter aux concerts de critiques alors, je me suis contenté de bougonner en mon for intérieur. Finalement, ça y ressemblait aussi, un presque mûr et ses lamentations même si ces dernières étaient plus refoulées. En tout cas, on a quand même battu le record de la semaine précédente. Et ça restera ainsi car je ne retournerai pas à Biscarrosse avant un mois, peut-être quelques jours à... [Lire la suite]
22 août 2017

des mûrs et quelques lamentations

De nouveau sur Biscarrosse pour deux nuits et quelques jours, en tête à tête avec Claude, le patron et parfois Pierre, je suis retourné avec eux aux mûres chaque matin. Avec eux et avec les chiens mais sans Pierre. À peine le petit déjeuner avalé, il nous a suffi de nous faire une légère beauté et nous avons pris le chemin pour la cueillette de ces petits fruits parfois bien difficiles à attraper. À cause des épines de leurs propres tiges mais aussi de celles des ajoncs et de quelques autres végétaux peu avenants et sans aucune... [Lire la suite]