Oui, ce serait vraiment bien que tout le monde le sache : « Dans les deux sens du 1er août au 30 septembre », c’est important à savoir. Qu’on se le dise et qu’on le répète autour de soi. « Dans les deux sens, du 1er août au 30 septembre. »

Maintenant que tous ceux qui me lisent connaissent cette information importante, il leur reste juste à savoir de quoi on parle. C’est vrai, ça, cette donnée indicative semble incomplète mais je n’y peux rien, c’est ainsi que je l’ai vue affichée sur des panneaux lumineux. Plusieurs fois de suite et pas que le même jour. Alors, j’en ai pris note dans ma tête et j’en fais part à ceux qui m’entourent. Je suis du genre à rendre service. Pas forcément 24/24 ni 7/7 mais quand je peux, oui.

Et je peux souvent. Ça je le sais. On dit même autour de moi que je suis trop gentil. Et quand on sait que « trop bon, trop con ! », vous voyez de ce que je veux dire, ce n’est pas la peine que je m’étende sur le sujet. M’étendre où ça ? Ah oui, moi je veux bien si c’est là, tout de suite, maintenant, illico presto et fissa baba. Donc, avant que je digresse encore une fois, je disais que j’aimais rendre service et quand j’apprends quelque chose, j’aime en faire profiter tout le monde.

C’est ça la culture et le savoir : le partager avec les autres. Du moins, avec ceux qui sont consentants. Pour le reste du monde, on y peut peu. Et quand on peut peu, ça veut tout dire. Ce n’est pas comme cette phrase d’apparence importante mais qui reste très énigmatique et sibylline, tout compte fait : « Dans les deux sens, du 1er août au 30 septembre. » Je connais des esprits chagrins qui vont bien trouver à y redire : « Si c’est pour nous annoncer ça avec presque quatre semaines de retard, ça ne sert à rien ! »

Bon, écoutez, moi, pour une fois, je me suis servi de mon blog pour annoncer quelque chose d’important et je n’ai pas pris parti, je suis resté totalement neutre. Maintenant, vous le savez, à vous de ne pas l’oublier : « Dans les deux sens, du 1er août au 30 septembre. »