Eh bien voilà, j’ai repris possessions de mon blog mais peut-être pas de tous mes moyens. Il faut dire et reconnaître qu’avec les grosses siestes que je me tape tous les après-midis depuis quelques temps, ça m’est difficile de faire autre chose et surtout, je suis un peu zombie, après, à chaque fois. Franchement, vous trouvez que c’est une vie, vous, de dormir deux heures (quand ce ne sont pas trois !) chaque jour alors que je pourrais mettre ce temps à profit pour… Je ne sais pas moi, pour… Pour ranger mes affaires dans le dressing et en profiter pour faire du vide, tiens, par exemple ! Non, tout compte fait, je préfère dormir et pour le reste, tant pis, je procrastinerai une fois de plus.

En tout cas, mon blog a retrouvé un peu de sa fraîcheur et moi, ça me fait plaisir. Ça me contente et me satisfait de voir que les problèmes de ces derniers jours semblent derrière nous et ne seront bientôt plus qu’un souvenir à peine plus douloureux qu’une épine de roncier qui pique pendant qu’on veut attraper une belle et grosse mûre mure. Une épine de rosier ou une d’ajonc.  Mais au fond, peu importe, non ? Alors sinon, je vois que les carreaux sont propres et que ça sent bien dans toutes les pièces de ce blog. Ça fait du bien, un bon coup de propre, il n’y a pas à dire. Enfin moi, de toute façon, je n’irai pas dire le contraire puisque c’est moi qui l’ai dit en premier. Et quand je pense que dans les étagères de mon dressing, je pourrais en faire autant… Non, pensons à autre chose, là.

J’apprécie aussi que l’on ait laissé quelques babioles dans le petit frigo de la salle des archives. C’est vrai, ça, un mini esquimau quand il fait chaud, c’est moitié moins de calories sucrées qu’un entier et ça fait plaisir. Un demi-plaisir peut-être mais on ne peut pas tout avoir dans la vie. C’est ce que j’ai dit aux syndicalistes quand j’ai vu la liste de leur revendications très quant-à-soi et pas du tout pour le bien public. Sinon, je vois qu’on a nettoyé de fond en comble le clavier de mon ordinateur. Je vois toutes les lettres, maintenant. Ça ne me sert à rien puisque je pianote sans regarder les touches mais c’est tellement plus joli. Et puis franchement, un O entier c’est toujours mieux qu’un deuxième Q. ce qui fait que tout ça me va. Je vais pouvoir recommencer à écrire un peu tous les jours.