Encore une fois, ce n’est pas le tout de penser à manger et à boire, je me demande s’il ne faudrait pas en plus prévoir de quoi animer un peu la soirée… C’est vrai ça, j’ai quand même un peu l’habitude de faire le clown quand il y a une fête et là, pour l’instant, je n’ai encore rien prévu.

Que peut-on faire lors d’une crémaillère ?  La pendre ? Oui mais non, je n’ai pas de cheminée et donc, ça va être difficile de pendre quelque chose. En plus, sur la terrasse, il n’y a évidemment pas de toit et donc, sans toit, où aurais-je pu accrocher quoique ce soit ? Ou alors… ou alors, faire venir un dernier invité, quelqu’un que je n’aime pas trop voire pas du tout et le pendre par les pieds au parapet et le laisser suspendu jusqu’à Noël. Il faudra juste lui prévoir un long bonnet rouge.

Que peut-on faire d’autre pendant une crémaillère ? Faire le coup de la jarretière ? Oui mais alors qui va s’y coller ? Je veux dire quelle femme présente de soir-là va pouvoir nous faire un strip-tease de la jambe gauche (ou de la jambe droite mais j’ai une tendance à préférer la gauche, si on me demande mon avis) afin de laisser un homme de l’assistance la prendre avec ses dents ? Ma mère ? Ma cousine ?  Fanny ? La femme de mon docteur (que je ne connais pas) ? Ou une invitée surprise ?

Décidément, je me demande bien ce qu’on peut faire pour animer une soirée de pendaison de crémaillère. Tirer un feu d’artifice ? Non, trop dangereux. Jouer à qui perd gagne ? Oui mais non, pour ceux qui vont gagner donc perdre, ça n’est pas très drôle. Faire un concours de nombre de cuisses de grenouille avalées en moins de trois minutes ? Non, je n’ai pas prévu d’en mettre au menu. Faire une pyramide humaine ? Trop dangereux, depuis le cinquième étage…

Donc, finalement, je crois qu’on ne va rien prévoir pour le moment. On verra en temps voulu. Parce là, je n’ai vraiment aucune idée. À moins de mettre une jarretière à une cuisse de grenouille qu’on ferait manger à un mec que je n’aime pas, suspendu par les pieds comme un petit cochon…