En tant que bordelais même si pas natif mais naturalisé, j’ai le droit de bénéficier de conditions spéciales pour stationner dans certains secteurs, comme dans d’autres grandes villes, d’ailleurs. Des villes d’ailleurs, d’ailleurs. Oui, c’est ça. Et là, la société qui gérait ce système dématérialisé a changé (probablement parce que la mairie le souhaitait) et donc, il m’a fallu comme les autres abonnés, faire un transfert d’Urbis Mobile vers Easy Park.

Bien sûr, mes coordonnées et mon solde créditeur sont passés comme une lettre à la Poste mais pour le reste, quand j’ai demandé des nouvelles conditions parce que j’avais déménagé et changé de voiture (ou l’inverse, je ne sais plus trop bien), ça a bogué, sur le site et depuis trois semaines, c’est toujours en attente de validation. Alors, j’ai pris mon vélo (pas mal voiture, je ne suis pas fou) et je suis allé au service de police en charge de ça à la mairie.

J’ai attendu une heure quinze avant que ça ne soit mon tour et je peux vous dire que j’ai bien regretté de ne pas être resté chez moi pour faire la sieste mais ça, c’était pendant l’attente. Après, une fois que ça été mon tour, j’étais bien content et je me suis dit que tout compte fait, je n’avais pas tant perdu mon temps que ça. De toute façon, il me fallait le faire et maintenant, je peux dire que ça, c’est fait. Et je me dis que cette heure quinze, c’était comme un stationnement gratuit.