Oui, on peut le dire, je suis multitâches et pas seulement quand je cuisine et que j’en mets partout sur le plan de travail ou sur la plaque de cuisson voire encore sur mon tee-shirt ou sur un torchon, non, je suis tout simplement et tout merveilleusement (en toute humilité) multitâches ou multifonctions, si vous préférez. C’est sans doute mon côté féminin qui prend le dessus quand je peux faire deux ou trois choses à la fois, ce que je fais très régulièrement.

Et quand je parle de faire deux ou trois choses à la fois, je veux dire vraiment faire deux ou trois choses à la fois. Je ne compte pas le fait de parler en plus ou d’écouter de la musique ou de regarder la télé. Ce qui fait augmenter ma capacité de mec multitâches. Parce que cuisiner tout en parcourant un magazine de cuisine et en écoutant la télévision depuis l’autre pièce et en faisant une liste de courses pour une autre fois. Et même en surveillant une lessive.

Bon, il y a des choses que je ne fais jamais en même temps que d’autres comme, par exemple : repasser du linge en allant à la messe. Mais c’est vrai que je n’ai pas souvent besoin de repasser car la femme de ménage s’en occupe. Et je ne vais jamais à la messe. Mais je pourrais y aller. Non, je dis une connerie. Je n’irai pas. C’est un mauvais exemple. Des fois, je ne maîtrise pas ma pensée au moment où elle doit s’exprimer soit à l’oral, soit à l’écrit. Je suis spontané de chez spontané, moi.

Un meilleur exemple : je ne recouds jamais un bouton de braguette tout en conduisant sur l’autoroute. Ni sur une route départementale. D’ailleurs, je n’aime pas aller sur les routes départementales. Et je n’aime pas recoudre un bouton. Fût-t-il de braguette. Tant pis, je préfère rouler la fenêtre ouverte pour en faire profiter mes sous-vêtements (si j’en porte) et ça, c’est sans compter que parfois, je n’ai pas de braguette. Quand je suis en short. Alors, hein ?

En tout cas, aujourd’hui, tout en enregistrant des CD que je dois rendre demain à la bibliothèque, j’écoute la radio branchée sur Fip, comme d’habitude, j’écris mon billet quotidien (amen), je note des idées sur un post-it et je me retiens de faire pipi. Si ça n’est pas être multitâches, ça. D’autant que je suis également en train de me dire que pour être équitable, je pourrais envisager de dire des vacheries sur Richard Ferrand. Mais pas aujourd’hui, je pourrais avoir la migraine avec tout ça.