Il y a des choses pour lesquelles je pourrais presque me damner. J’ai bien dit « presque » parce qu’il ne faut pas exagérer non plus. Mais c’est sûr que j’adore ça et surtout quand je peux le faire en cachette. Sinon, ce n’est pas très drôle.

La première de ces choses, on va dire que c’est le plat principal. Il s’agit d’un petit sandwich un peu particulier qui ne comprend que deux ingrédients : du pain et des pommes de terre. Mais pas n’importe lesquelles, de la baguette bien fraîche et des chips et encore mieux, nettement plus simple à faire : des chips du commerce. Il suffit juste d’ouvrir le paquet et le morceau de pain en deux. On farcit de dernier de quelques-unes de ces fines rondelles de pommes de terre et on déguste. Pas besoin d’assaisonner, ça l’est déjà.

Ensuite, on peut passer au fromage. Et ça, ça m’est revenu vendredi dernier, dans un restaurant de St Maixent, où il y a un menu avec un buffet d’entrées, un plat, un buffet de fromages et un buffet de desserts. J’ai commencé comme toujours, quand on m’en propose, par des œufs mayonnaise car je n’en fais jamais (ne me demandez pas pourquoi…) avec quelques crudités et après le plat et avant les desserts, j’ai voulu prendre un petit morceau de gruyère. Il me restait un peu de mayonnaise. J’ai trempé le fromage dedans et j’ai retrouvé un goût d’avant. Un goût d’interdit. Inutile de rajouter du beurre, ça serait un peu trop gras, dans ce dernier cas.

Enfin, le moment des douceurs. Il y a quelque chose que j’ai toujours aimé manger et que je continue à me préparer régulièrement, les jours où j’ai des petits creux, souvent dans l’après-midi mais pas forcément à 4 heures, non, ça marche aussi à 3 heures et à 5 heures et même à 6 heures. Pour ça, encore une fois, seulement deux ingrédients : des petits-beurre mais des vrais, ceux de chez LU et du beurre doux. Je tartine de façon un peu épaisse chaque biscuit et je croque dedans. Je ne vous dis pas combien c’est bon, vous n’avez qu’à essayer. Et c’est inutile d’ajouter de la confiture, je trouve que là, pour le coup, c’est trop.

À part ça, docteur, je vous jure que j’ai une alimentation parfaitement saine et équilibrée. Beaucoup de choses faites maison et beaucoup de fruits et de légumes. Mais quelques fois, oui, je le reconnais, un petit écart, par-ci, par-là.