Mettons que je fasse partie de cette presque majorité d’indécis (alors que c’est totalement faux vu que je sais très bien pour qui je vais voter, dimanche et ce, depuis un bon moment, déjà mais je ne le dirai pas ici car ce n’est pas le lieu et le vote doit rester secret, il me semble, non ? Bon, je peux juste vous dire que je ne voterai pas pour une femme même si j’ai fini par trouver Nathalie Arthaud plus sympathique, cette année)… Je disais donc qu’on n’avait qu’à dire que je faisais partie de la majorité des gens qui n’ont pas encore choisi le candidat pour qui ils vont voter, dimanche prochain. Eh bien, je voudrais vous proposer une solution qui vaut ce qu’elle vaut afin de prendre une décision.

J’ai regardé les dates de naissance de tous les candidats, le plus vieux étant né en 1941 et le plus jeune en 77, j’ai ensuite additionné leur âge à tous (en tenant compte du fait que cette année est due puisqu’elle est commencée) et je suis arrivé à un total de 619 ans que je me suis empressé de diviser par 11 et je suis tombé sur 56,27 ans, soit 56 ans et trois mois, en gros. C’est dommage, j’en ai  57 et demi, j’aurais été trop vieux pour être dans cette moyenne. Mais peu importe, je n’étais pas candidat moi-même. Et ensuite, j’ai regardé chaque candidat(e) et j’ai cherché celui ou celle qui était plus proche de ces 56,27 ans : et là, je suis tombé sur Nicolas Dupont-Aignan.

Ah merde ! Finalement, ça ne marche pas mon truc. Pas lui, quoi. Je n’ai rien contre lui mais que s’il ne se présente pas à une élection présidentielle. D’un point de vue social, c’est lamentable. Alors, je me dis que me fier à leur âge, ça n’est pas un bon critère. Non, il vaudrait mieux que j’étudie un autre moyen de pondérer ce qui les unit, quelque chose d’incontestable. Tiens oui, pourquoi  pas cumuler leur poids, faire une balance et comparer… Ou encore, si je prends la hauteur de chacun(e) et que je mixe tout ça… Non, ça n’est pas un bon plan, je risque toujours de tomber sur le même résultat et ça, il n’en est pas question. Tant pis pour vous, les indécis, ce n’est pas aujourd’hui que je vous aurais aidés.