Parmi les cinq bonnes raisons d’envisager d’émigrer en Allemagne, il y a le fait que là-bas, l’écolo-responsabilité me semble être plus présente tant dans les esprits que dans les actes.

Ces bonnes raisons ne sont pas forcément dans l’ordre mais en deuxième, là, j’ai envie de dire que si j’ai besoin de faire une cure de saucisses, je crois que l’Allemagne est une destination de choix. Le choix dans la saucisse, ça fait un peu rêver car ce n’est pas chez nous qu’on pourrait acheter une simple saucisse à un banal coin de rue et la déguster tout bêtement en continuant son chemin. Que ce soient la Weisswurst de Munich (grosse blanche), la Bratwurst (à base de veau), la Knackwurst (genre Francfort), la Leberwurst (au foie) ou la Currywurst (au curry) pour ne citer que ces plus célèbres-là ou encore bien d’autres, quand on a le choix dans la date, c’est le moment de la saucisse, non ?

Un autre bonne raison d’émigrer (provisoirement) en Allemagne, c’est qu’à mon retour, si j’ai couché avec des allemands, je pourrai me faire tondre gratis.

Contrairement aux idées reçues, ce n’est ni la France, ni l’Italie, ni la Hollande (bravo pour le résultat des élections !) qui est le premier producteur européen de fromage mais c’est bel et bien l’Allemagne et ça, si ça n’est pas un scoop !... et l’Allemagne est le deuxième producteur mondial, après les États-Unis. Alors moi, je dis que quitter le pays du fromage pour celui qui en produit le plus, compte tenu que je n’en mange pas à chaque repas, c’est une bonne raison d’émigrer là-bas, après tout, il faut bien savoir s’adapter et le régime saucisse-fromage quotidien, c’est un concept à développer.

Et pour finir, dans les cinq meilleures raisons d’émigrer en Allemagne, ce serait Arnold, qui reste mon meilleur ami allemand voire meilleur ami tout court.