Ça fait quarante ans que le 8 mars existe en tant que journée (internationale) de la femme mais en vérité, le 8 mars, ça existe depuis bien plus longtemps que ça, c’est normal, le 8 mars était là avant les féministes. Enfin je crois. Si quelqu’une n’est pas d’accord, qu’elle le dise. Ou qu’elle se taise à jamais. En tout cas, en cette journée spéciale où pour moi, il est inapproprié de leur offrir un bouquet de fleurs car ça démontre justement qu’on n’a rien compris, moi, j’ai envie de leur rendre hommage. Ne pas leur lancer que des fleurs mais rester un peu dans des choses drôles en plus d’être intéressantes.

Le cœur des femmes bat plus vite que celui des hommes. Pourquoi ? Parce qu’elles ont plus de cœur que nous, non ? Ou alors, parce que les artères coronaires sont proportionnelles à la taille et comme en moyenne, elles sont plus petites que les mecs… Quand les coronaires sont plus étroites, leur débit cardiaque est plus faible, ceci explique cela. On dit aussi que le cerveau de la femme est moitié moins gros que celui des hommes. Mais qu’elle s’en serve plus et mieux. Donc, encore une fois, ça prouve que ce n’est pas la taille qui compte. Mais comment on s’en sert.

Les femmes mentiraient deux fois moins que les hommes. En 2009, une étude menée en Angleterre a révélé qu’un mec mentait environ 6 fois par jour (à sa partenaire, à son patron, à ses collègues…) alors que seulement trois fois pour les nanas. Peut-être parce que les hommes ont souvent besoin d’en ajouter sur leurs performances, en tout genre, alors que les femmes, moins. Et le mensonge le plus courant, chez les deux, c’est « Pas de problème, tout va bien. » D’ailleurs, c’est vrai, il n’y a aucun problème, tout va bien dans le meilleur des mondes, non ?

Les femmes clignent des yeux 19 fois par minute, contre 11 pour les hommes. Cette fois, l’étude effectuée à ce sujet, en 2008, vient de Milan. Et pourquoi sont-elles capables de nous battre sur le clignement des yeux ? Parce qu’elles sont capables de faire plusieurs choses à la fois. Ce n’est plus bête que ça. En parallèle de ça, mesdames, vous prononceriez environ 20 000 mots par jour alors que nous, messieurs, nous n’en dirions que 7 000, soit trois fois moins. Profil bas.

Maintenant, où nous sommes meilleurs qu’elles, c’est qu’elles perdent environ un an de leur vie à décider quoi porter. C’est vrai que pour être la plus belle sans qu’on se fasse siffler par des obsédés phallocrates, c’est un vrai dilemme. Savoir trouver le bon équilibre entre une tenue élégante, chic et sexy sans faire pute. Pour nous, les mecs, c’est un mystère. Au pire, on remet la même chose que la veille. De toute façon, notre charme n’a pas besoin de jolies tenues pour plaire au beau sexe.

Proportionnellement, il paraît que les seins des femmes sont plus volumineux que ceux des autres mammifères femelles. Ceci s’expliquerait plus comme le résultat d’une sélection naturelle que comme une réelle nécessité biologique pour l’allaitement. Mais le plus drôle, le plus étrange, c’est que 80% des femmes occidentales ne porteraient pas la bonne taille de soutien-gorge. On se demande bien pourquoi. C’est comme si nous, les mecs, nous portions des slips inadaptés à nos organes génitaux. Oui, c’est vrai. J’aurais mieux fait de me taire…

Voilà, mesdames. Et maintenant, si je peux me permettre juste une anecdote me concernant, je me souviens de la première fois que j’ai entendu parler de la Journée de la Femme, c’était le 8 mars 1980 ou 1981, pour l’année, un doute m’habite, et j’étais allé au rassemblement organisé dans le quartier St Germain, à Paris et je m’étais fait chassé de la place par des féministes intégristes parce que je n’étais pas une femme. J’avais trouvé ça dommage. Et c’était certainement en 1981, car il me semble que j’avais entendu parler de ça dans les radios libres.