Ce qui est bien avec Elle, au bureau, c’est qu’on est au courant de tout parce qu’elle raconte tout. Ou presque. En tout cas, bien plus que ce que la décence le permet en temps normal. Ça va de ses épilations intimes à ses problèmes de selles. Et au milieu… et au milieu coule une rivière ?

Hier matin, quand je suis arrivé au travail, on m’a annoncé qu’il n’y avait plus d’eau depuis la veille au soir, vers minuit. Ça voulait dire qu’ils ont bossé toute la nuit sans eau courante. Pour un mareyeur, c’est un peu embêtant. Surtout si on tranche du poisson pour un client. Il y a des déchets et tout ce genre de choses. Et à la fin de la nuit, il était impossible de nettoyer le sol. Habituellement, c’est grand jet et raclette de géant, mais hier matin, que nenni.

Pour mes collègues de la nuit, il n’était pas possible non plus de prendre des boissons chaudes au distributeur adéquat. Et difficile aussi de faire un café filtre dans les bureaux quand on a le robinet désespérément sec. Aussi, heureusement que l’un d’eux s’en est souvenu mais j’ai toujours des bouteilles d’eau de source ou minérale de premier prix pour ma bouilloire électrique. Il m’en a emprunté une et ils ont pu se réchauffer avec Grand-Mère.

Le pire, c’est pour aller faire ses besoins. Et encore, pour nous, tant pis pour le froid glacial qui régnait dehors mais pour la facturière de nuit, c’était beaucoup plus compliqué. Elle s’est retenue. Mais Elle, une de celles du jour, celle qui raconte tout. Pas de chance, hier, c’était justement le jour où Elle a quitté son rôle de princesse car Elle avait envie de faire caca. Pour une fois. Et justement, comme ce n’est pas fréquent, chez Elle, il ne fallait pas laisser passer l’occasion.

Oui mais alors, comment faire ? Déjà qu’Elle ne voulait pas aller faire pipi accroupie, dehors, derrière la pile de palettes en bois, alors imaginez la grosse commission. Eh bien, comme rien ne l’arrête, pas même l’heure encore très matinale où aucun magasin n’est ouvert, Elle a pris sa voiture et Elle s’en est allée, vers 6h30, à la polyclinique de Bordeaux Nord Buttinière. À quatre stations de tram de là. Et elle a pu faire son affaire, au chaud, à l’abri de tout risque d’un regard voyeur.

Elle est revenue, soulagée, libérée, délivrée, comme seule peut l’être une Reine des Neiges. Toute contente d’Elle. Et bien sûr, Elle n’a pas tari de précisions sur son périple qui lui a pris vingt-cinq minutes de son temps mais ça en valait tellement la peine qu’Elle ne le regrettait pas si tant est, qu’Elle ait pu avoir l’idée même d’avoir quelque acte de contrition à faire. En même temps, j’ai l’air de me moquer mais non, au fond, je suis fier d’Elle. Rien ne l’arrête.

Et surtout, et surtout : Elle a inventé un tout nouveau concept qu’on devrait penser à faire développer. Parce que franchement, trouver des toilettes publiques accessibles avant l’ouverture des magasins, dans une zone comme Lormont… En allant à l’hôpital, cinq minutes sur place, montre en main, Elle a inventé le caca déambulatoire.