« Ensemble des observations et théories que l'Homme fait de l'espace en tant que produit culturel spécifique » (d’après Edward T. Hall), la proxémie ou proxémique est, plus vulgairement parlant, la découpe de l’espace autour d’un corps. Et ces espaces se mesurent en distances, elles-mêmes divisées en quatre catégories. Que voici : 

proxemie-distances-intimes-hall

Distance publique : au-delà de 3m60. C’est aussi la distance de fuite, celle qui permet à quelqu’un de partir en courant, sans risque d’être rattrapé, a priori. On appelle ça aussi la distance oratoire. Mais personne ne le dit souvent comme ça, excepté de rares spécialistes. Vous vous voyez en train de héler un quidam dans la rue, à cinq mètres de vous, pour lui crier : restez à la bonne distance oratoire, s’il vous plaît ! Non, on n’imagine pas ça du tout. C’est bien pour les endroits pas trop fréquentés. Ça ne fonctionne jamais dans le métro aux heures de pointe, dans les stades, les soirs de match ni dans les magasins, les jours de soldes.

Distance sociale : de 1m25 à 3m60. Là, on est dans la distance des relations impersonnelles, au-delà du contact physique et jusqu’à la limite de la portée de la voix sans effort, sans avoir à crier. C’est non seulement la distance raisonnable de l’ouïe et de la vue mais aussi celle de la discussion sociale. Idéale quand l’autre a la gastroentérite ou un bon gros rhume des familles. Ou pour les gens qu’on n’aime pas, donc, à qui on n’aime pas non plus faire la bise. Ni serrer la main. Juste dire bonjour. Voire un simple signe de tête. À la limite du mépris. Sans aller jusqu’à la morgue. Distance idéale aussi pour les reines d’Angleterre qui se prénomment Elizabeth.

Distance personnelle : de 45cm à 1m25. Cette fois, on commence à entrer dans la bulle de l’autre. C’est la distance de l’intimité, de l’affectivité et de la proximité quotidienne dans la vie publique. Comme pour la distance sociale, c’est celle de l’ouïe, de la vue mais en plus, encore un peu du toucher. C’est également celle qui permet des confidences et des discussions (très) personnelles entre amis. C’est aussi l’espace restreint entre deux personnes qui permet à l’une de voir les rides et les points noirs de l’autre. Donc, il faut faire attention à être présentable quand on doit rencontrer quelqu’un à ce niveau-là. Surtout si c’est la première fois qu’on le rencontre pour une soirée en amoureux.

Distance intime : de 0 à 45cm. Distance du secret, du toucher et de tout ce qui est olfactif, c’est évidemment celle qui est réservée au contact intime avec le partenaire et/ou les enfants, permise aux proches après qu’on leur ait donné l’autorisation de venir aussi près et selon certaines conventions précises. En effet, on ne va pas mettre une main au cul de sa mère ni à son fils aîné. Pourquoi aîné ? Comme ça, juste histoire de donner un exemple mais c’est valable pour tous les enfants de chaque famille. En dessous de 0cm, c’est la distance négative, intra-utero de la mère qui attend un enfant. Voilà. Maintenant, tous mes (nombreux ?) lecteurs connaissent tout de la proxémie. C’est génial, non ?