Dans le hit-parade des fruits les plus consommés, en France, on trouve la pomme à la première place. C’est assez logique, c’est un fruit qu’on trouve facilement partout, qu’on peut manger partout, qui est bon surtout quand il est croquant, juteux et sucré, comme j’aime, moi. Les meilleures ne sont pas celles d’arrosoir et encore moins celles de discorde mais celles d’Adam peuvent émouvoir. Il faut juste faire attention à ne pas tomber dedans. 

En deuxième position, arrive…  arrive…  arrive la banane. Et oui, la banane ! Qui n’est même pas un fruit gaulois, comme quoi, hein ? Alors là, c’est un fruit qui, contrairement à la pomme, doit obligatoirement être épluché sinon, c’est assez immangeable voire indigeste. On peut l’avoir, c’est toujours mieux que d’être crevé. Il en existe même des capillaires surtout chez les petits loulous qui font du Rockabilly.  

Ensuite, les troisième et quatrième fruits sont, dans l’ordre, l’orange et la clémentine. Déjà, là, on a l’impression de tomber dans du saisonnier. Un peu plus saisonnier pour la clémentine mais un peu quand même pour l’orange. Des fruits juteux et parfumés qui font fatalement penser à l’hiver. Et à cette terre bleue comme une orange, de Paul Éluard. En tout cas, il y en a un qui en a volé une et on n’a jamais vraiment su de qui il s’agissait.

En cinquième et sixième position, la pêche et la poire. Deux fruits extrêmement sensuels à mes yeux. Des fruits très juteux même si ça fait râler quand ça gicle sur les vêtements qu’on porte. Mais ça ne fait rien, le plaisir d’en manger des bonnes, de l’une ou de l’autre, ça vaut tous les petits ennuis de lessive du monde. Avoir la première sans se faire foutre de la seconde, c’est plutôt bien. L’une peut être à la ligne et l’autre de lavement, c’est déjà moins glamour, vu comme ça.

Enfin, dans les quatre dernières places des dix fruits les plus consommés en France, on trouve respectivement : le raisin (parfois de la colère), le pamplemousse (va pamplemousse, le vent te pousse…), le kiwi (qui veut bien jouer au kiwi ni non avec moi ?) et la fraise, qui aurait pu la ramener plus tôt, celle-là. C’est sans doute à cause de son prix qu’elle n’est pas mieux placée. Quoiqu’il en soit, pour conclure, sachez qu’il n’y en a aucun de défendu, dans cette liste (!)