Début novembre ensoleillé 

Quand les chrysanthèmes colorent les souvenirs

(Quel que soit l’endroit où se posent les regards)

Quand tous les messages de nos ombres allongées

S’en sont allés

 

C’est un dimanche qui a commencé lentement

Mais le bruit de cette tranquillité

Est comme une bousculade

Comme un contre-emploi

Quand on réalise que tous les mots sont vains

 

C’est devenu un dimanche commun

Un dimanche de verbiage

Un dimanche à l’emporte-pièce

Un jour finalement comme les autres

Un jour à tous les autres pareils

 

Ensuite, les paroles se sont envolées

(Par-dessus le gris des nuages nouvellement venus)

En escadrille comme des oiseaux

Allant voir ailleurs si le ciel serait plus bleu

Ailleurs si les mots ont encore un sens

 

Soudain,

Un silence s’est fait entendre,

Assourdissant, sonore et turbulent,

Venant déranger les idées calmes d’un dimanche d’automne

D’un dimanche de novembre

 

Écorces perdues