Loin d’être une fête sinistre, la Toussaint est, bien au contraire, la fête de tous les Saints et ça, c’est plutôt joyeux, non ? On n’a jamais souhaité bonne fête à Paulette en faisant la gueule. Sauf Guy Bedos, oui, c’est vrai. Mais les autres que Guy Bedos ? Non ? Alors, pourquoi imaginer des choses sombres le 1er novembre quand on pense que c’est encore la Sainte Paulette vu qu’elle fait normalement partie de tous les saints.

Le 1er novembre est un jour coloré, pour moi. Même quand il ne fait pas beau comme aujourd’hui, en 2016. Sous le soleil exactement, les chrysanthèmes nous balancent leurs couleurs vives en pleine lumière et c’est un spectacle réjouissant. Mais ce n’est pas que ça. Le 1er novembre, j’ai décidé que ça ne serait pas que ça. Ça sera aussi la fête de tous les 5. La Tout-Cinq. La fête des Cinq doigts de la main. La fête des Cinq heures quand Paris s’éveille et la fête des Cinq colonnes à la une.

Ça sera aussi la fête de tous les pratiquants d’arts martiaux qui ont une ceinture, quelle que soit sa couleur. Mais aussi la fête de tous les gens qui font un régime sévère, qui se la serrent dur, la ceinture. Et enfin, la fête des boulevards de petite et de grande ceinture, à Paris et dans toutes les grandes villes qui en ont. Le 1er novembre, sera donc aussi la fête de tous les ceints.

Je propose encore d’ajouter à cette liste de gens honorés, tous les gens en bonne santé. Pardon pour les malades chroniques, les malades de longue durée, les malades mentaux, les malades d’amour, les gravement malades, les malade incurables et tout ce qui y ressemble mais aujourd’hui, pour rester positif, ayons une pensée particulière pour tous ceux qui vont bien et qui sont heureux. Ça sera la fête de la Tous Sains.

Enfin, pour les amateurs de mamelles (c’est quoi cette bouteille de lait ?), aujourd’hui sera aussi une journée d’honneur pour tous les Robert, tous les nénés, tous les nichons, tous les roploplos, tous les mamelons, toutes les tétines, toutes les aréoles, toutes les courbures, tous les balcons, tous les bonnets, tous les pis, toutes les gorges, toutes les poitrines, j’en passe et peut-être des meilleures. Bonne fête à tous : c’est la Tout Seins.