30 septembre 2016

déjà les 3 derniers "bre"

C’est fou comme le temps passe car on est déjà à la veille du premier octobre, du premier jour des 3 derniers mois en « bre ». Les trois derniers mois de l’année, ceux pendant lesquels les jours raccourcissent. Et c’est amusant, ce qui se passe cette année, contrairement aux précédentes. Probablement parce que je suis né en décembre, je suis un gars de la fin de l’automne, presque de l’hiver et je crois vraiment que si j’ai toujours aimé les jours courts de la fin de chaque année, c’est en rapport avec ça. Une espèce de truc... [Lire la suite]

29 septembre 2016

de l'absenciel

Après un bon repas entre amis, sur la terrasse, avec le patron, Bernard et le président, je me suis senti bien comme quand on est en vacances mais au lieu d’aller faire la sieste, je me suis dit qu’il serait préférable de venir écrire dans mon blog. Avant que je n’en ai plus le courage. D’autant que je venais d’avoir une idée pendant que les trois autres étaient en train de boire leur café et moi pas. Car je ne bois pas de café. En tout cas, pas le midi. En temps normal, je veux dire. Et aujourd’hui, c’était justement un jour à... [Lire la suite]
28 septembre 2016

embrasser sa poule

Décidément, je trouve que les informations insolites le sont de plus en plus, insolites. C’est à se demander si les gens concernés ont toute leur tête. S’ils ne l’ont pas laissée dans un réseau social, vous savez, un de ceux que tout le monde fréquente. Du genre de celui dont le nom commence par Face et finit par Book (je persiste à ne jamais donner le nom des marques que je ne consomme pas car il n’y a pas de raison à ce que je leur fasse de la publicité sans compensation matérielle ou financière, après tout, hein ?...) pour ne... [Lire la suite]
27 septembre 2016

la rue fantôme

J’habite dans une rue fantôme. Et c’est peut-être pour ça que les précédents propriétaires ne sont pas restés plus de douze mois dans cet appartement vu qu’ils l’ont mis en vente au bout de neuf mois. Et quand on la voit, elle, à son âge et avec son air étriqué de vieille fille pourtant mariée, on sait que ces neuf mois n’ont pas pu équivaloir à une grossesse qui aurait pu lui faire changer d’avis. Non, si ça se trouve, comme elle ne rigole que lorsque la comète de Halley passe dans le ciel, autant vous dire que ça fait déjà belle... [Lire la suite]
26 septembre 2016

on est juste lundi

Y a des jours, on pourrait se croire dimanche mais non, est bel et bien lundi. Un lundi vaguement, non, largement comme tous les autres. Avec son lot de corvées, de courses, de choses à faire. Avec sa séance de cinéma à venir comme avant le déménagement. Avec ses préparations en cuisine pour clôturer une journée qui est comme le dimanche des autres, des gens normaux, qui ont la fin de semaine comme week-end alors que moi, j’ai la fin et le début de semaine, le dimanche et le lundi. Je ne me plains pas, ça me va très bien, au... [Lire la suite]
25 septembre 2016

100 000 façons de quitter sa femme

Sur les 100 000 façons de quitter sa femme, il y en a quelques-unes qui sont des clichés dans la façon de le faire et ce n’est jamais à mettre au crédit des hommes. Mais si ça se trouve, les femmes ne sont peut-être pas plus glorieuses dans leur façon de quitter leur mari. Sauf que là, c’est un autre débat qui n’a pas sa place ici. Aujourd’hui, dimanche, jour du seigneur, je voulais juste évoquer certaines façons banales ou originales de se séparer de son épouse. Dans les manières les plus banales, il y a surtout la preuve... [Lire la suite]

24 septembre 2016

c’est lui, le connard ? Mais je le connais !

Depuis une grosse semaine, nous avons un client, un restaurateur de St Émilion qui vient nous prendre de la marchandise, principalement en fin de semaine. Il vient, il ne dit pas bonjour à tout le monde mais se plaint quand tout le monde ne le salue pas. Il prend les gens pour des larbins, se croit le maître du monde alors que c’est faux, parce que le maître du monde, c’est moi, évidemment. Et forcément. Mais bon… Et il a fait des réflexions à au moins trois de mes collègues et ne passe auprès de personne. À tel point que même... [Lire la suite]
23 septembre 2016

l'homme en rouge et l'homme en vert

Deux rendez-vous dans l’après-midi. L’un à treize heures et l’autre à seize. L’un avec Pamplemousse, l’entreprise qui s’appelait France Télécom autrefois, mais je ne me permettrais pas de donner son vrai nom ici, j’aurais trop peur de représailles, d’une part et de je n’ai pas envie de leur faire de la pub gratuite, d’autre part. Et l’autre avec le papa de Lisa. Lisa, c’est un des deux artisanes venues installer tous les plafonniers et les appliques dans l’appartement et faire tous les trous pour y accrocher cadres, miroir et autres... [Lire la suite]
22 septembre 2016

sous les nuages exactement

On nous ment en permanence. On ne fait rien qu’à nous mentir. J’en veux pour preuve qu’on nous avait annoncé du soleil pour la journée et juste après déjeuner, dehors, je me suis rapidement installé dans mon fauteuil relax préféré (le premier des deux qui s’est présenté à moi) et j’ai fermé les yeux et j’ai écouté le silence, mon silence intérieur. C’était très agréable d’avoir les jambes au soleil, au doux soleil de ce début d’automne et la tête à l’ombre. D’ailleurs, je me la suis faite, encore une fois : « Ici... [Lire la suite]
21 septembre 2016

ne pas oublier de vivre

Depuis tout à l’heure, je me demande quelle est la chose importante dont je devais me souvenir et dont justement, je n’arrive pas à me rappeler. Pourtant, c’était évident que je devais garder ça en tête mais des fois, j’ai du mal à trouver mes mots, à retrouver des mots et à ne pas oublier ce que je dois faire. Et dans ces cas-là, je me fais des pense-bêtes mais encore faudrait-il, un jour comme aujourd’hui, encore faudrait-il que je sache où je l’ai mis le petit papier avec ce que je devais faire. Ou dire. Ou écrire. À moins que ça... [Lire la suite]