Elles sont deux, elles sont toutes là. Toutes les deux. Dès qu’elles ont entendu mon cri : des petits travaux de bricolage à effectuer dont plein de trous à faire. Et moi, je n’aime pas faire les trous. Je préfère les contourner, quand ils existent et puis c’est tout. Alors, j’ai fait appel à Véronique et Davina, tou tou you tou et là, vendredi, elles sont venues pour faire toutes les petites choses que nous n’avions pas eu envie de faire. Que nous n’avions pas eu le courage de faire. Alors, même si aujourd’hui, c’est dimanche (mais j’écris ce billet vendredi), on fait comme si ce blog était fermé pour travaux. Pour encore trois jours. Parce que, après tout, pourquoi s’en faire, hein ? Et moi, pendant ce temps-là, j’en profite pour me la couler douce au bord de la piscine. À tenter de faire de la natation pas trop synchronisée avec maman. Sous le regard malin de papa.