Voici les clés pour le cas où tu changerais d’avis... à ta santé, à tes amours, à ta folie…

Quel parcours du combattant, encore hier, à se demander s’il n’y a pas eu une opération de vaudou contre le fait qu’on achète cet appartement, rue Bourbon. Parce que de rencontrer autant d’obstacles, on peut même se demander si ça n’était pas pour une caméra cachée. De mèche avec Stéphane Plazza ou Valérie Damidot. Je n’irai pas jusqu’à dire que ce fut Koh-Lanta pour avoir les clés de notre nouvel appartement, mais pas loin. Évidemment, ce ne fut pas spécialement au niveau des épreuves physiques, que nous avons galéré mais pour tout ce qui est bancaire et notarial. Et là, hier, à 17h10, il semble que nous ayons décroché la timbale. En fait, c’est plus comme Fort Boyard, des épreuves un peu physiques, un peu intellectuelles et beaucoup de stress.

Voici les clés, ne les perds pas, sous le pont des Soupirs… elles sont en or, on ne sait jamais, ça peut servir…

Nous sommes allés signer l’acte authentique à 9h, comme prévu. Dès le début de la séance, notre notaire a clairement annoncé que les fonds n’étaient pas encore arrivés et donc, ça nous a fait comme une douche froide. Il faut dire que tout était prêt pour qu’ils arrivent la veille, dans l’après-midi sauf qu’il y a eu un problème technique (d’informatique ?) au siège de la Caisse d’Épargne à Poitiers et que ça n’a pas pu être réparé assez vite pour que tout soit fait comme il faut pour nous. Bref, les vendeurs, toujours étriqués, coincés du cul, n’ont pas voulu nous laisser les clés alors que ce n’était qu’une question de quelques heures. Nous avons donné procuration au notaire pour qu’il termine la signature dès la réception des fonds, vers 15h. Et nous sommes partis bredouilles.

Voici les clés de ton bonheur, il n’attend plus que toi… appelle-moi, si par bonheur, elles n’ouvraient pas…

Donc, autant dire que jusqu’à 15h30, heure à laquelle on pouvait espérer avoir la confirmation du virement des fonds, la journée fut longue. Car nous pouvions récupérer les clés chez l’autre notaire dès que tout aurait été OK mais l’obstacle d’avant-dernière minute, c’était que cette étude fermait à 17h30. Et quand j’ai eu l’information que l’argent avait bien été reçu, il nous a fallu attendre que le notaire termine son rendez-vous pour qu’il puisse signer grâce à la procuration que nous lui avions laissée. Donc, nous avons joué contre la montre. Et nous y sommes allés, pour attendre l’attestation et nous l’avons eue à 16h45. J’ai loué un vélo et j’ai pédalé comme un dingue pour aller récupérer le jeu de toutes les clés, que j’ai eues à 17h10. Un véritable marathon. Mais je les ai eues. Je suis enfin propriétaire. Après beaucoup de transpiration et maintenant, l’aventure continue mais de façon positive, j’espère.

Voici les clés pour le cas où tu changerais d’avis... à ta santé, à tes amours, à ta folie…