La question de ce 1er juin, c’est celle-ci : vais-je déménager dans mon nouvel appartement ce mois-ci ou cela sera-t-il reporté à début juillet ?

Tout ne dépend pas que de ma volonté car si c’était le cas, il y a belle lurette que j’aurais fait avancer la date de la signature pour profiter des quinze jours de congés, non reportables, que j’ai posés pour pouvoir gérer le déménagement de l’ancien appartement et l’emménagement du nouveau. Mais des obstacles se sont ligués contre le président et moi et je me demande si, tout compte fait, ça n’est pas encore un coup de ces feignants de grévistes.

C’est vrai, ça, à la banque, pour notre dossier de prêt, est-ce que la CGT ne se serait pas infiltrée pour retarder tout l’avancement de notre projet ? Histoire de bien nous embêter pour ne pas dire histoire de bien nous emmerder. Car franchement, on nous demande de montrer tellement de pattes blanches que c’est à croire qu’ils pensent que nous avons un compte au Panama. N’importe quoi. Si j’avais dû avoir un compte là-bas, je l’aurais rapidement transféré vers un autre paradis fiscal.

Ensuite, l’assurance externe pour le président, je sais bien qu’il commence à se faire un peu plus vieux, mais de-là à prendre autant de temps, c’est à croire que la (les) personne(s) qui s’est (se sont) occupée(s) de ça l’a fait exprès. Si ça se trouve, c’est encore un coup de Rodriguez… ou de Sanchez… non, ce Martinez. Histoire de bien montrer qu’il peut tout bloquer dans le pays. Et montrer qu’il a de la puissance et des gros bras. Mais qui dit gros bras, ne dit pas forcément que tout est gros, chez lui.

À propos de gros bras, tiens, aussi : et qui me dit que même si nous arrivons à signer à peu près vers le 20 juin chez le notaire, qui nous dit que les déménageurs ne seront pas en grève eux aussi, à leur tour ? Ou les monte-meubles ? Hein ? Et y aura-t-il encore du gas-oil pour mettre dans le camion ? Parce que je suis parti du principe que le notaire ne fera pas partie de ceux qui semblent aimer débrayer. Comme si c’était mieux que de travailler…

Après, il y aura la livraison de certains meubles neufs. Dont une grande partie sera à monter. C’est moi qui m’en chargerai car je suis le roi du montage de meubles, principalement ceux d’Ikéa. Mais qui nous dit qu’il ne manquera pas des vis ou des petites clés pour tout réussir ? Qui nous dit qu’un employé de chez Ikéa, quelque part, aura pris sa carte au syndicat et n’aura pas fait exprès de ne pas bien remplir tous les colis ? Après tout, au point où on en est rendus…

Non, en vérité, moi je vous le dis, en ce premier jour du mois de juin, je suis dans l’incertitude la plus complète pour savoir si je vais déménager ce mois-ci ou pas.