En tout cas, pas celui de 11h28, ça me ferait trop courir. Donc, je pense que le mieux, pour être tranquille, ce serait 15h23 mais celui de 13h28, il n’est pas mal. Le premier est plus court en temps de trajet que le second mais ils arrivent à moins d’une demi-heure d’intervalle. Ça veut donc dire que dans le premier cas, on a une correspondance beaucoup plus courte que dans le second cas. Ou alors, il y a en a deux dans le deuxième. Est-ce que vous me suivez ? En termes de prix, il y a 7€ de différence. Le plus cher étant le plus rapide. Alors, du coup, je me tâte. Du coût, je me tâte aussi.

Nous allons descendre à l’agence SNCF de la place St Projet et nous déciderons sur place. J’ai bien une préférence mais comme je ne suis pas le seul à décider. Le président a son mot à dire, lui aussi. Et comme quand il dit quelque chose, c’est soit non, la plupart du temps soit le contraire de la réponse qu’on attend, on n’a qu’à ne pas répliquer et patienter jusqu’au moment ou au jour où il voudra bien dire oui ou répondre dans le sens qu’on espérait. Moi, je suis habitué alors je fais avec, je compose. Je m’arrange. Je fais des manigances et je le manipule à son insu. Pour avoir ce que je veux.

Et parfois, aussi, mieux vaut ne pas le laisser choisir car soit il va dire qu’il ne comprend rien, soit il va dire qu’il s’en fout car ce n’est pas le moment. C’est ainsi que le président parle. Et on ne conteste pas ses décisions. On attend juste son bon vouloir. Sauf quand je me sens d’attaque à passer par des chemins de traverse pour obtenir son accord sur un projet bien précis. Une fois qu’il a validé, comme j’ai tout préparé à l’avance, tout peut aller très rapidement. Je n’ai plus qu’à finaliser. Et là, pour choisir les billets de train, je lui ai déjà dit qu’on allait descendre dans cinq minutes. Pas le choix, cette fois.

J’ai noté tous les horaires, tous les tarifs et tout ce dont nous aurons besoin à l’agence SNCF. J’aurais bien pris les billets par Internet mais avec l’histoire du billet annuel spécial congés payés, je ne sais pas comment le passer virtuellement. Et donc, nous en sommes toujours au même point : on prend celui de 15h23 ou celui de 13h28 ? Il y a bien aussi celui de 11h28 mais je crains que ça ne me fasse vraiment trop stresser. En temps normal, le samedi, je débauche assez tôt (au plus tard à 10h si je m’organise bien) mais j’ai peur que si ça ne marche pas ce jour-là…

Pour le retour, je suis assez d’accord avec le président, on ne va pas prendre celui de 8h pétantes car même s’il arrive assez tôt à Bordeaux, ça nous fait vraiment lever à des aurores trop matinales, donc, il ne reste plus que celui de 9h37. Et comme je ne veux pas non plus arriver trop tard dans la journée, cette fois, on n’a que l’embarras du choix entre 9h37 et 9h37. Mais pour l’aller, alors, qu’est-ce que je vais faire ? Je pense que je vais prendre 15h23. C’est le plus raisonnable. Comme ça, je ferai une sieste avant de partir. Mais je ferai une sieste à 13h44 ou à 14h17 ? Je me tâte, je me tâte…