Hier soir, au moment d’aller me coucher, j’ai vécu des choses étranges mais pas du tout pénétrantes, pas comme certains rêves car là, je suis sûr que je n’étais pas en train de dormir, non, non, non, j’étais bel et bien réveillé et j’ai même eu un peu de mal à trouver le sommeil, ensuite. C’est souvent comme ça quand je suis perturbé. Énervé. Stressé. Là, je pense que j’étais surtout un peu perturbé. Voire troublé. Déjà, c’était lundi soir et tout le monde sait (tous ceux qui me connaissent, en tout cas que pour moi, le lundi soir, c’est comme le dimanche soir pour la majorité des autres gens, alors autant vous dire qu’il ne m’en fallait pas beaucoup pour en ajouter une couche. Ou en remettre une louche.

Ce ne sont pas les révélations des Panama Papers qui m’ont ému, non, au contraire, j’ai presque l’envie de dire que je trouve ça plutôt bien de voir qu’une certaine justice va peut-être rattraper des fraudeurs et pas des moindres. De toute façon, il n’y a pas de fumée sans feu et tant pis pour certaines (anciennes) gloires du football et pour certains lieutenants du Front National ou assimilé. S’il y en a qui ont triché, qu’on aille jusqu’au bout. Qu’on les fasse vivre dans des logements sociaux d’une banlieue mal famée, avec juste le RSA pour survivre pendant quelques temps. C’est mon côté démago qui a pris le dessus, là, tiens ! De toute façon, personne de mon entourage n’est concerné, alors… je ne crains rien.

Non, ce n’est pas non plus la série Clem, sur TF1, qui m’a empêché de dormir. Même si l’accumulation de drames au sein d’une famille, drames condensés en un peu plus d’une heure et demie, ça frise l’overdose de tristesse à tel point qu’à un moment, on est obligés de rire devant un tel spectacle. Dommage, l’intention était bonne. Le point de départ aussi mais infliger autant de malheurs, après dîner, à la télé, c’est affligeant. Infliger ça, c’est affligeant. Joli slogan. Je suis fier de moi. À propos, l’actrice principale, elle est très jolie, Lucie Lucas, je crois. Rien à voir avec Lova Moor. Même quand elle était jeune. Lova Moor, elle était sympathique (je lui souhaite de l’être toujours) alors que Lucie Lucas, elle est mignonne. Très mignonne, en plus.

Non, ce qui m’a le plus perturbé, avant de réussir à m’endormir, ça a commencé dans la rue. Une altercation entre quelques loulous de banlieue, comme on disait à Paris, du temps où j’y habitais. De quoi ouvrir les rideaux et les fenêtres pour voir ce qui se passait dehors. Et pour changer un peu de la télévision. Mais un peu déçus qu’il ne se passe rien de grave, on a tout refermé et on est retourné chacun de son côté du canapé.  Malgré tout, ces vociférations, ces aboiements qui pourraient annoncer des bagarres voire pire, c’est toujours un peu inquiétant. On ne sait jamais. Mais là, au cinquième étage, il aurait vraiment fallu que les mecs soient hyper balaises…

Le pire, ça a été quand je me suis mis au lit. Des bruits comme jamais du côté de la cour. J’ai d’abord pensé à un moteur d’appareil électroménager mais non, c’était tellement fort… J’ai imaginé que ça pouvait être des hélicoptères. J’ai pensé à une attaque terroriste qui serait en train d’arriver du ciel. De là où on ne l’attendait pas forcément. Et les ronflements tonitruants de ces machines infernales ont fini par s’atténuer avant de disparaître. Et c’est ce matin que j’ai appris la nouvelle. Hier soir, une simulation d’attaque terroriste a été effectuée en ville. Ceci expliquant cela. Et démontrant que je n’ai pas forcément que de l’imagination délirante.