Hier, j’ai expliqué (en long et en large) que j’étais en train de faire du vide et de trier en vue du prochain déménagement (mais ne vendons pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué, le compromis de vente n’est même pas encore signé) et là, je voudrais juste prendre quelques minutes pour observer de plus près certains trésors que j’ai trouvés au fond de certains tiroirs ou de certaines boîtes à chaussures. Avec des relents de Pandore ? Non, je ne crois pas.

D’abord, je me confirme comme un beau babillard. Si ce n’est que moi, je suis plus à l’aise à l’écrit qu’à l’oral mais tout va bien. Je suis aussi du genre à m’ébaudir facilement quand je redécouvre des choses de ma jeunesse voire de mon adolescence. Je suis capable d’être goguenard et j’avoue adorer ça. À l’occasion, je peux être le prince des carabistouilles, le roi des billevesées, l’empereur ces momeries et des coquecigrues. Mais ça ne dure jamais longtemps.

La nostalgie est de nouveau ce qu’elle était quand je vois combien j’ai pu être clampin, parfois, peut-être mais on n’a jamais pu m’accuser d’être peccamineux ou alors, c’était pour faire un mot, pour amuser la galerie. Je ne suis pas quelqu’un de foncièrement méchant. Juste en surface. Je suis quelqu’un qui aime vivre tôt. J’aime me lever dès potron-minet car les ambiances matutinales sont bonnes pour ma santé intellectuelle.

Je ne suis pas vraiment du genre à faire des flaflas ou alors, encore une fois, c’est pour faire rire l’espace d’un instant. Mais faut-il que je sois alors dans un état d’esprit propice à ça. Et pourtant, combien de fois ne me suis-je pas installé dans le rôle d’un valétudinaire ? Que voulez-vous, ça m’inspirait… cet état entre deux. J’ai beaucoup barguigné quand j’étais plus jeune. L’avantage de l’âge, c’est que désormais, je sais ce que je veux et je m’opiniâtre.

Quoiqu’il en soit, s’il y a des mécontents (j’en doute, sincèrement), je m’en bats les génitoires et si je reçois une nasarde, je n’en aurai cure. Parce que tout ça n’est que badauderie littéraire. Le plaisir des mots. Fi ! De toutes mauvaises pensées ! Fi ! De toutes priapées ! Devant des possibles critiques, mâtin, je ne puis être qu’à quia. Voilà ce que ça fait que de tomber sur plein de moments oubliés, sur plain d’instants passés, sur plein d’écrits d’avant.