C’était limite cauchemardesque, avant-hier, alors que j’étais fatigué, que je tirais un diable (non pas par la queue) avec environ 20 kilos de poids pour rentrer chez moi. Ou presque chez moi. Vu que je me sentais de livrer le colis chez le patron, rue Cabirol, à deux cents mètres de mon appartement, mais c’est aussi un peu comme chez moi car j’en ai les clefs et de toute façon, j’étais avec Claude et le patron. Nous arrivions du salon Delissime, où Claude et moi sommes allés pour qu’il achète un deuxième four Vitalité afin de le mettre chez lui et d’emporter l’autre à Biscarrosse pour la nouvelle maison. Enfin tout ça, ce n’est que de l’intendance et n’a pas grand-chose à voir avec le titre de ce billet. Alors, je vous propose de revenir dans le vif du sujet.

J’étais fatigué de ma semaine de travail, je ne sais pas pourquoi mais chaque semaine qui passe me semble un peu plus difficile que la précédente, sans doute parce que je suis dans la dernière ligne droite, d’environ cinq/six ans avant la retraite. Enfin bref, comme je dis souvent, nous rentrions du salon avec le nouveau four et plein d’accessoires, nous avions pris le tram jusqu’à la place Pey Berland mais comme François Hollande était en visite à Bordeaux, à l’École de la Magistrature, forcément tout le quartier était totalement bouclé, interdit à la circulation en vélo, en voiture et même en sous-marin. Il n’y a guère que les trams qui pouvaient passer. Mais le périmètre de sécurité était assez large et il nous a été impossible de rejoindre la rue Cabirol.

Même en montrant patte blanche, carte d’identité du patron et de Claude à l’appui, nous ne pouvions allez chez eux et ce, quel que soit le bout par lequel nous le prenions. Que ce soit de la place Pey Berland ou de la rue du commandant Arnoult, côté rue du Hâ. Il nous était impossible de rentrer chez nous. Pas même pour nous débarrasser du four, colis encombrant s’il en était. Pas même pour aller faire pipi en urgence. Pas même pour recevoir un infirmier qui serait venu faire des soins importants si ça avait été le cas. Il a fallu parlementer, presque pleurer afin de nous entendre dire de redescendre sur la place et de passer par le cordon de sécurité de gauche qui aurait été informé de notre demande. Et nous avons pu passer. Finalement. Mais ça a pris plus d’une heure.