Aujourd’hui, nous allons continuer à parler des expressions mais ce sera principalement (et même exclusivement) axé sur le verbe mettre tout en conservant des parties du corps. Je vais même vous proposer de servir de cobaye pour certaines illustrations, si vous le voulez bien.

D’abord, à propos de mes mains. J’ai la chance de pouvoir mettre la main à la pâte assez facilement et en cette période de Chandeleur, je trouve que c’est plutôt de bon aloi. Sauf que moi, je ne fais jamais de crêpes. Je n’ai pas la poêle qui va bien pour les réussir et on peut donc dire que je ne suis pas quelqu’un qui a une poêle dans la main. En revanche, et pas seulement quand je vais faire mon marché, le dimanche matin, je sais très bien mettre la main au panier. Normalement, ça ne mange pas de pain mais bon… on ne sait jamais comment les gens vont interpréter vos paroles ou vos actions. Alors, n’insistons pas sur ce sujet qui est à la limite du scabreux.

Pour mes pieds, je sais ne pas mettre les pieds dans le plat même si je peux me targuer d’être un cuisinier de niveau 7. Je ne sais pourquoi je vous précise mon niveau car vous ne connaissez pas quelle est l’échelle de valeurs que je me suis créée à ce sujet. Je suis peut-être du niveau 7 sur 7, ou 7 sur 10 voire 7 sur 20, allez avoir. Et pourquoi pas même 7 sur 3, hein ? Ça ferait de moi un super cuisinier bien au-dessus de tous les autres. Pffft, que des amateurs de seconde zone ! Quant à me faire mettre le pied à l’étrier, je ne monte pas. Du moins, pas avec des étriers. Alors, je vous propose de ne pas s’appesantir sur cette dernière position.

J’aime bien garder le meilleur pour la fin et je voudrais juste essayer de vous faire comprendre que  ce n’est pas une obsession, chez moi, de mettre mes œufs dans le même panier, je préfèrerais même ne pas le faire mais je n’ai pas le choix. Eh bien oui, quand je mets un slip, je suis bien obligé de mettre mes œufs dans le même panier. Sinon, je serais obligé de mettre deux slips, ce qui n’est ni utile ni confortable et en plus, c’est totalement ridicule. Et je passe sous silence que ça n’est pas pratique du tout. Surtout quand on veut aller rapidement aux toilettes. Il y a de quoi se mélanger les pinceaux. (Pardon ? Pourquoi je parle de pinceaux au pluriel ?...)

Voilà,  je pense que vous en savez désormais beaucoup plus sur moi et mes capacités physiques mais aussi cérébrales car je ne suis pas qu’un corps, j’ai peut-être aussi une âme. Et probablement l’équivalent d’un point G mais ça, c’est une autre histoire.