L’autre jour, j’ai parlé du temps que nous passions à faire ceci ou à faire cela, dans toute une vie. Aujourd’hui, comme c’est dimanche, on va continuer un peu dans la même direction en parlant de certains pourcentages des français. Imaginons que la population française est une coquille fermée et qu’on la casse : que voyons-nous dedans, sous nos yeux ébahis ?

Nous sommes 103 habitants au kilomètre carré. Bien sûr, comme la plupart des chiffres statistiques, c’est une moyenne. Il est évident que pour trouver 103 personnes au kilomètre carré, il ne faut pas aller dans la Creuse, la Lozère ni la Corse. Et que si vous allez sur Paris ou dans le Nord-Pas-de-Calais, on est loin du compte puisque c’est respectivement 993 et 325 habitants au km2. Cela dit, même dans le Limousin, ou la densité est la plus faible (44 habitants), on peut trouver des exceptions, surtout à Limoges, les soirs de partouze géante où là, il y a beaucoup, beaucoup, beaucoup plus de monde mais cette fois, ça se mesure au mètre carré. 

Il y aurait 15.1 millions de grands-parents en France. Ça ne veut pas dire qu’il y a 15.1 millions de vieux car on peut  devenir grand parent dès 35 ans si on est précoce dans la famille. Non, ça signifie surtout que c’est cohérent avec les données de la natalité française puisque nous sommes les champions d’Europe des naissances. Mais ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’autres pays avec beaucoup de papys et de mamys.  En tout cas, je félicite mes propres parents d’entrer dans cette statistique précise car ils ont mis le temps mais ils y sont arrivés, depuis cinq ans. À leur âge, quand même…

Les français feraient 5.5 tonnes de déchets par habitant. Rien à voir avec le paragraphe précédent sur les grands-parents et les personnes âgées. Non, tout le monde fait des déchets, beaucoup de déchets. En cela, nous sommes à un niveau supérieur à celui de la moyenne de l’Union Européenne. Mais nous ne sommes pas sur le podium pour ce qui est du recyclage de ces déchets (à peine 60%). La preuve ? Au lieu de les changer, nous conservons toujours certains mêmes hommes politiques depuis des décennies alors qu’ils pourraient montrer l’exemple et se recycler eux-mêmes. L’auto-recyclage, un concept à travailler.

Enfin, je voudrais juste évoquer un point pour faire taire tous les esprits chagrins qui pensent que la France n’appartient plus aux français. D’abord, à quels français devrait-elle appartenir ? Parce que, il n’y aurait que 6% d’étrangers. Et c’est là que tout le monde fait des amalgames et se trompe : un étranger n’est pas forcément un immigré et inversement. Encore que… un immigré est plus souvent un étranger quand même. Donc, quand je dis qu’il n’y a que 6 % (5.90%, pour être plus précis), je parle bien des étrangers. Monégasques compris. Car eux, on ne les reconnaît pas dans la rue, c’est ça ?

(Données de 2014)