Que l'on touche à la liberté et Paris se met en colère
Et Paris commence à gronder et le lendemain c'est la guerre
Paris se réveille et il ouvre ses prisons
Paris a la fièvre, il la soigne à sa façon

Il faut voir les pavés sauter quand Paris se met en colère
Fallait voir ses fusils rouillés qui clignent de l'œil aux fenêtres
Sur les barricades qui jaillissaient dans les rues
Chacun sa grenade, son couteau ou ses mains nues

La vie, la mort ne comptent plus, on a gagné, on a perdu
Mais on pourra se présenter là-haut une fleur au chapeau

On veut être libre à n'importe quel prix, on veut vivre, vivre libre, vivre libre à Paris...

Attention ça va toujours loin quand Paris se met en colère
Quand Paris sonne le tocsin ça s'entend au bout de la Terre
Et le monde tremble quand Paris est en danger
Et le monde chante quand Paris s'est libéré

C'est la fête à la liberté et Paris n'est plus en colère
Et Paris peut aller danser il a retrouvé la lumière
Après la tempête, après la peur et le froid
Paris est en fête et Paris pleure de joie

Maurice Vidalin (1966)