Malgré la peine, malgré la tristesse, malgré la douleur… et même si ma douleur et loin d’être comparable à celle de celles et ceux qui sont touchés directement, je suis profondément bouleversé et incapable de réaliser vraiment ce qui se passe parce que, au fond de moi, je n’ai pas forcément envie d’y croire, à cette horreur…

France

Malgré la peine, malgré la tristesse, malgré le chagrin, j’ai juste envie de dire que j’ai peut-être les épaules basses, j’ai peut-être les yeux rougis, j’ai peut-être la gorge nouée, mais je suis et je reste debout, je suis fier d’être français, athée, européen et je suis parisien quoi qu’il arrive. Et je suis fier de ne pas faire partie de ces lâches représentants de la race inhumaine. 

Europe 1

Et si j’ai sans doute la chance de ne pas en avoir croisé, jusqu’à présent, j’ai aussi envie de dire qu’à travers mes yeux pleins de larmes qui ne sortiront pas, en tout cas, pas si je ne suis pas seul, à travers mes yeux mouillés, je soutiens leurs regards de barbares et je n’ai qu’une chose à leur dire : gros cons, vous n’êtes que des gros cons.