Je viens de recenser toutes les journées mondiales de l’année 2015. Il y a 200 de prévues sur 365 jours. Bon, parfois, c’est plusieurs causes le même jour et parfois, il y a des mois où il ne se passe pas grand-chose comme juillet et août. À se demander si ceux qui gèrent ça ne se prennent pas deux mois de vacances consécutifs. Ils ne s’emmerdent pas, tiens, eux.

 

Dans les journées les plus saugrenues à mes yeux :

2 janvier : journée mondiale des câlins

2 février : journée mondiale des zones humides

25 mai : journée internationale de la serviette

11 septembre : journée mondiale du lait concentré sucré en berlingot

23 septembre : journée de la bisexualité

19 novembre : journée mondiale des toilettes

21 décembre : journée mondial de l’orgasme

 

Alors, si je comprends bien, il faudrait commencer l’année par le 23 septembre avant d’être au 2 janvier, ensuite, passer au 2 février, puis au 11 septembre avant d’atteindre le 21 décembre et continuer en passant par le 19 novembre, le 25 mai. Un peu compliqué au niveau de l’organisation de l’emploi du temps, non ?

 

Il faut savoir qu’il existe  une journée mondiale de la ménopause et par chance, elle tombe le 18 octobre, c’est mieux que si ça avait été en juillet ou en août , là où il y a le plus de risques d’avoir des coups de chaleur. Il y a aussi une journée mondiale de la maladie d’Alzheimer mais je ne me souviens plus à quelle date elle se déroule et la journée mondiale du braille, je ne vois pas quand c’est, non plus.

 

Ce qui nous intéresse, aujourd’hui et qui me fait chier parce que, franchement, putain, il y en a qui n’ont vraiment que ça à foutre, à venir nous emmerder avec ça, mais aujourd’hui, le 13 novembre, c’est la journée de la gentillesse, à ce qu’il paraît. Mais moi, je m’en branle, de la journée de la gentillesse. Ça me casse les couilles, la journée de la gentillesse. Non mais quoi, foutez-moi la paix, bordel de merde avec votre journée de la gentillesse.