Quasiment tous les soirs, je prends un train de nuit. Mes nuits, je les passes sur un train de vie d’enfer. Je n’ai pourtant aucun problème d’endormissement, que ce soit en journée ou en soirée. C’est vrai, il suffit que je me mette sur le canapé, de préférence allongé sur le côté, sur le bon côté, face à la télévision pour que je m’endorme très vite même avec un casque sur les oreilles, même sas le ventilateur les jours de canicule et même s’il y a du monde à la maison. Il me suffit de fermer les yeux juste trente secondes pour sombrer dans un oubli profond à défaut d’être total. Et les soirs de télévision, c’est-à-dire souvent, je le reconnais, je m’endors presque tout le temps quelle que soit la qualité du programme diffusé. Heureusement, il y a le replay pour le lendemain après-midi car je peux aussi m’endormir devant. Sinon, je ne sais pas comment je ferais.

Je prends les trains de nuit quasiment tous les soirs mais il faut savoir que ne vont jamais vraiment bon train. Et que si je n’ai aucune difficulté à entrer dans la rame, je me fais toujours avoir car je prends toujours un omnibus. Jamais je n’ai eu la chance de tomber sur un express et encore moins un TGV qui filerait directement de l’endormissement au réveil à l’heure prévue pour ça. Non, moi, ça n’est jamais à l’heure. Mais à la différence des trains de la SNCF, je ne suis jamais en retard car je suis toujours en avance. Autant d’arrêts inutiles sur les lignes nocturnes et il faudra qu’on m’explique comment il se fait que malgré autant d’étapes, je termine quand même en avance. Parce que je suis en avance sur mon temps ? Non, je ne pense pas que ça vienne de là. Mais je vais y réfléchir. Peut-être qu’en trouvant la cause, je pourrai en corriger les effets.

Du coup, hier, je me suis laissé faire par un conseiller à la pharmacie des Grands Hommes et j’ai acheté une boîte de gélules qui permet l’endormissement, ce dont je n’ai pas besoin mais aussi et surtout, d’accrocher tous les wagons jusqu’à l’heure officielle du réveil. Avec des tas de choses dans des gélules standards, donc, pas forcément très grosses. Des tas de choses comme de la mélatonine, des huiles essentielles de mandarine et de lavande, du magnésium marin, de la mélisse et du 5-THP, un truc qui permet de ne pas se réveiller à chaque fin de cycle. J’en ai pris dès hier soir et cette nuit, les deux fois où j’ai ouvert un œil, je me suis fait la réflexion que ça marchait un peu puisque je m’étais réveillé mais tout en restant ensommeillé. Comme ce n’était que la première fois, je me suis permis d’espérer que la prochaine fois, je n’aurai pas besoin de me réveiller pour me rendre compte que ça marche totalement. En tout cas, j’ai hâte