Un samedi avec une météo un peu plus adéquate, on peut enfin respirer, l’air semble plus sain même si on n’est pas tout à fait certain qu’il le soit réellement. Et l’ambiance de la ville est plus calme que d’ordinaire, pour un samedi. On sent que beaucoup de gens sont partis vers l’océan ou carrément en vacances. Il doit donc y avoir un monde fou sur les routes, aujourd’hui, encore, en direction des plages et en plus, comme ça brûle vers la Teste et sur Saint-Jean d’Illac, ça ne doit rien arranger. C’est peut-être ça que je ressens plus ou moins aujourd’hui, cette grisaille qui n’en est pas une car le ciel est bleu et parsemé de nuages blancs mais de savoir que des centaines d’hectares sont partis en fumée pas loin de Bordeaux, ce n’est pas bon pour le moral.

Les deux jeunes lyonnais sont arrivés. Je dis les lyonnais alors qu’ils ne font pas partie de la bande du même nom. Mickael est de retour, alléluia et Laetitia est charmante et ce n’est pas parce que Mickael a absolument voulu qu’on dise à Laetitia ce qu’on pensait d’elle devant elle que je vais dire autre chose par derrière. Non, je reconnais qu’elle est charmante, mignonne et très souriante. Et en plus, elle rit facilement à toutes les bêtises que je peux dire. Et j’en dis beaucoup. Donc, elle fait peut-être déjà partie de mes fans sans le savoir. Et moi, j’aime ça, avoir un Stéphane club. Donc, avis positif. Et j’aurais eu tort de me faire du souci avant de la connaître. Il n’y avait aucune raison pour cela. Le repas s’est bien passé et là, nous allons partir pour visiter Dorimont.

C’est peut-être la seule occasion qu’ils auront pendant leur séjour pour la voir, cette maison qui est sur le point de disparaître de nos vies. Alors, c’est aujourd’hui ou jamais. Et après, nous aviserons pour le programme du reste de la journée. Pardon ? Pourquoi une voix s’élève-t-elle pour me demander le nom du gagnant ? De quel gagnant parle-t-on ?... Ah oui, quelqu’un fait référence au candidat que j’ai entretenu hier après-midi pour devenir homme de ménage ici. Comment dire. Il y a un vainqueur mais je me demande s’il n’a pas triché. C’est lui. Le vainqueur est l’Alexandre d’hier mais s’il n’y avait eu que moi, il aurait été disqualifié. Je ne sais pas pourquoi. Comme ça. Parce que je suis partial. Et que je sens les choses comme ça. Mais il me faut quelqu’un pour mardi. Alors, contre mauvaise fortune, encore une fois, bon cœur.