Dans la famille météo, je demande la douceur ensoleillée d’un climat tempéré en plein été... Pioche !

Pourtant, j’avais bien dit que j’étais contre la canicule. Et je n’ai pas fait que le dire puisque j’ai aussi voté contre. Mais encore une fois, je constate qu’on n’a pas pris ma voix en considération. Que mon avis importe si peu que la prochaine fois, je m’abstiendrai. Ou alors, je vais vraiment devenir dictateur et tous ceux qui ne m’auront pas cru avant, seront vite cuits par ma colère et mes sentences punitives.

Dans la famille météo, je demande la fraîcheur acidulée d’un petit matin d’automne en forêt… Pioche !

Pourquoi personne n’a encore eu l’idée d’inventer une application pour tablettes et Smartphones afin qu’on choisisse sa météo en fonction de ses propres désirs. Une espèce de météo virtuelle qui enfermerait chacun encore un peu plus dans son univers impénétrable mais au moins, chacun vivrait sous le soleil, exactement ou, s’il préfère, laisser toute la pluie tomber sur lui. Comme ça, tout le monde serait content et ça apaiserait sans doute bon nombre de tensions dans le monde.  

Dans la famille météo, je demande le souffle doux d’une brise marine au printemps… Pioche !

C’est vrai, ça, pourquoi nous imposer une canicule que, finalement, personne n’apprécie plus que ça : ni les vieux, ni les bébés, ni les conducteurs de train et leurs passagers, ni les travailleurs du bâtiment et des routes, ni les usagers des transports en commun, ni les gens qui n’ont pas les moyens d’acheter une climatisation pour leur appartement, ni les chauffeurs de taxi… ah non, pas eux, on s’en fout, des chauffeurs de taxi. Surtout depuis quelques temps…

Dans la famille météo, je demande une tombée de neige brillante au soleil d’hiver… Pioche !

Pioche ! Pioche ! Pioche ! Et transpire ! Et subis cette chaleur pourtant limite insupportable et tant pis pour toi. Sinon, on appelle Daesh et là, tu auras des bonnes raisons de te plaindre d’avoir chaud aux fesses. D’accord ? C’est compris. Et maintenant, du vent ! Oh oui, du vent, s’il vous plaît, du vent… du vent dans les voiles, j’en rêve. Et moi, dans mon application de météo virtuelle à la carte, je choisirai l’option ni glaciation ni canicule. Juste entre les deux.

Dans la famille météo, je demande une giboulée de mars en plein mois de juillet… Pioche !