Dans les éventuelles pistes à creuser pour faire entrer de l’argent dans les caisses de l’état, il y en a une à laquelle, j’en suis sûr, personne n’a jamais pensé. Et moi, c’est ce matin que ça m’est venu à l’esprit. Et c’est à cause du feu d’artifices d’hier soir, à Bordeaux, que j’y ai pensé ce matin. Ah ça oui, on peut dire que quand j’ai un truc dans la tête, je ne l’ai pas dans le… vous savez, dans le… dans le sillon glutéal, voilà, c’est ça ! Je ne peux pas dire mieux. Mais franchement, tout ce qu’il ne faut pas faire pour ne pas dire de vulgarités, tout de même, je vous le dis, moi, c’est un travail à plein temps de faire gaffe à ça. Moi, je fais ça pendant les RTT de mes neurones, sinon, en temps normal, je n’ai jamais le temps. Et de ce fait, je suis toujours en activité cérébrale intense et je ne suis pas sûr que ça soit très bon pour moi, ça. Mais peu importe, là n’était pas le sujet du jour. Encore que si je voulais en dire, j’en aurais mais je sais me tenir.

Je parlais donc de faire entrer de l’argent dans les caisses de l’état et j’évoquais le feu d’artifices d’hier soir, sur la Garonne, à Bordeaux pour l’inauguration de la Fête du Fleuve, fête biennale en alternance avec une autre du même style, la Fête du Vin. Et si au début, ça m’avait un peu surpris, de voir cette périodicité, en y réfléchissant d’un peu plus près, je me suis dit, avec les années qui passaient, que ce n’était pas plus mal de faire l’un et l’autre comme ça, une année sur deux. Car, au vu de tout ce qui peut être bu lors de la Fête du Vin, il est bon de laisser le foie se reposer l’année suivante. Comme quoi, c’est bien la preuve qu’il est toujours mieux, utile et préférable de mettre de l’eau dans son vin. Et encore une fois, je me rends compte, au bout du deuxième paragraphe, que j’ai bien digressé.  Il va falloir que je me surveille, ça commence à me prendre de plus en plus souvent, je trouve.

Donc, pour entrer rapidement dans le vif du sujet, je propose qu’on taxe les feux d’artifices non pas par un droit d’entrée car, comme c’est toujours en extérieur, ça serait trop difficile de faire payer un accès surtout que certains pourraient ne faire que passer sans regarder. Alors cette taxe, je suggère qu’on l’applique à tous ceux qui ont regardé au moins 50% du feu d’artifices, bouquet final inclus et qui ont un taux de satisfaction supérieur ou égal à 75%. Il suffit de définir un montant décent et je suis sûr que ça rapporterait aussi gros que le Loto. Surtout qu’hier, c’était bien sans plus pour ne pas dire médiocre et quand j’entends ce monsieur dire : « on voit où passent nos impôts, heureusement qu’on n’en paye plus, nous, sinon, ça serait grave ! » et là, je me suis abstenu de réagir mais si j’avais été costaud comme Teddy Riner, je lui aurais donné un coup de boule dans son faciès de crétin et il ne l’aurait pas volé. Et on ne pourrait pas aussi faire une taxe sur la bêtise ?