Évidemment, comme je ne suis pas polyglotte même si ça m’arrive de m’intéresser aux langues étrangères mais aussi et surtout à notre très chère langue française, je ne peux que souscrire à la défense de leur apprentissage dans toutes les écoles : primaire, collège et lycée. Et je pense que ça ne serait pas de trop que d’en donner le goût aux enfants et aux ados. S’ils savaient seulement que ce n’est que pour leur bien…

Ich stütze die Verteidigung des Unterrichtes der deutschen Sprache in den Kollegien und den Gymnasien, ganz wie ich denke, daß er dringend wird, sich wirklich mit dem Problem des Analphabetismus zu beschäftigen, und schlechte Niveaus in französischer Sprache und in der Mathematik in unseren Schulen stütze ich noch den Unterricht der Geschichte von Frankreich, der eingeschlossenen Aufklärung und ich denke, daß jeder französische Schüler stolz sein sollte, diese Möglichkeit zu haben, lernen zu können…

Et puis pour les puristes, parce que nous le valons bien, ce sont tout de même une grande partie de nos racines : I Germanorum lingua defensione doctrinae in collegiis et in scholis, ut puto quastionem circa litterarum motos preastat vere et malos mathematicam gradus in Gallorum adhucdoctrinam nostram historiam scholis Francorum omne saeculum puto etiam Gallos metus habent occasionem discere mereri scholaris…

Oh, bien sûr que je fais le fanfaron comme si je parlais couramment les langues mortes que sont le latin et le grec mais c’est juste pour frimer et je remercie les traducteurs divers qu’on peut trouver sur Internet et je demande pardon à tous ces puristes qui seront choqués de mes copiés-collés mais on se bat comme on peut avec les armes que l’on a…

Υποστηρίζω την υπεράσπιση της διδασκαλίας της γερμανικής γλώσσας στα κολέγια και λύκεια, καθώς πιστεύω ότι είναι επείγον να ασχοληθεί πραγματικά με το πρόβλημα του αναλφαβητισμού, και τα κακά επίπεδα στα γαλλικά και τα μαθηματικά σε Εξακολουθώ να υποστηρίξει τα σχολεία μας η διδασκαλία της ιστορίας της Γαλλίας, αισυμπεριλαμβανομένων φώτα και νομίζω ότι όλοι οι Γάλλοι φοιτητής θα πρέπει να είναι περήφανοι που έχουμε αυτή την ευκαιρία για να μάθετε

Il y en a, et pas qu’un peu, comme moi, qui ne comprennent pas un iota à cette langue étrange qu’est le grec en grec dans le texte, aussi, en voici la traduction phonétique et prenez du plaisir à lire ces phrases exotiques : Yposti̱rízo̱ ti̱n yperáspisi̱ ti̱s didaskalías ti̱s germanikí̱s gló̱ssas sta kolégia kai lýkeia , kathó̱s pistév̱o̱ óti eínai epeígon na ascholi̱theí pragmatiká me to próvli̱ma tou analfavi̱tismoú , kai ta kaká epípeda sta galliká kai ta mathi̱matiká se Exakolouthó̱ na yposti̱ríxei ta scholeía mas i̱ didaskalía ti̱s istorías ti̱s Gallías , ai symperilamvanoméno̱n fó̱ta kai nomízo̱ óti óloi oi Gálloi foiti̱tí̱s tha prépei na eínai perí̱fanoi pou échoume af̱tí̱ ti̱n ef̱kairía gia na máthete

Si vous êtes arrivé(e) jusque-là, c’est que vous soutenez la défense de l’enseignement de l’allemand, du latin et du grec et rien que le fait de poser vos yeux ici validera votre soutien par une signature électronique à reconnaissance optique pour la pétition contre le maintien d’une école capable de faire son devoir : apprendre à tous les enfants à lire, à écrire, à compter, à parler et à raisonner. Merci pour eux et merci pour nous.