Contrairement à il y a quelques années, j’évite régulièrement de dire du mal des spectacles ou des films que je n’ai pas aimés. Parce que, d’une part, si je ne les ai pas aimés, ça ne veut pas dire que ce sont des navets, à quelques exceptions près car parfois, je sais reconnaître une daube d’un film moyen, quand même, malgré tout, sans blague, hein… Et parce que, d’autre part, finalement, qui suis-je, moi, pour critiquer négativement le travail de quelqu’un qui est allé au bout de son projet ? Oui, c’est vrai, ça, qui suis-je moi ? Qui n’ai même pas été capable de mener mon recueil Écorces vives jusqu’à son deuxième terme. Qui ai toujours des tas d’idées mais qui ne les mets jamais en pratique. Qui suis le roi des fainéants.

Alors donc, hier, jour férié s’il en était, au lieu de faire du shopping rue Ste Catherine comme presque tous mes congénères, je suis allé voir le premier film d’un humoriste acteur que j’aime beaucoup, dont j’avais trouvé le one-man-show comme l’un des meilleurs jamais vus avec celui de Gaspard Proust (ce dernier, plus pour l’écriture et l’outrance de son humour qui se rit de tout même du pire et son côté nonchalant) et le premier, Alex Lutz, pour son talent d’acteur, plus globalement mais aussi pour son écriture, même si lui, va moins loin, quoique… En tout cas, lui, je l’aime bien et je lui fais crédit les yeux fermés (c’est une expression, je vous rassure) sur tout ce qu’il entreprend. Il a toute ma sympathie et je pense qu’on peut avoir du talent mais pas toujours être bon.

C’est un peu le problème de son film. C’est pétri de bonnes intentions, comme en enfer, mais ça ne suffit pas. J’ai pourtant bien ri à plusieurs reprises. Le film est interprété par des acteurs et trices au top, il y a quelques bonnes trouvailles comme le mini flash-mob du début et la scène du cheval à la fin, entre autres. J’ai passé un bon moment mais je suis navré de devoir dire que ce n’est pas un film vraiment réussi. Peut mieux faire. Envie qu’il fasse mieux que ça, l’Alex. Un film tout à fait regardable mais qui désole un peu de ne pas pouvoir montrer un réel enthousiasme à son sujet. C’est terrible, d’être dans le « moyen » à travers mes propos mais c’est pour dire que malgré tout, ce film, il mérite d’être vu pour encourager son auteur à continuer, à progresser et à nous présenter un très bon film la prochaine fois. Il faut savoir être indulgent. Surtout avec les gens qu’on aime bien.