La femme idéale existe et je l’ai peut-être rencontrée. Du moins, je l’ai peut-être rencontrée virtuellement. C’est déjà ça et ça me rassure parce que pour une rencontre du troisième type, la femme idéale, c’est plutôt sympa, non ? Je suppose que vous aimeriez que je vous parle d’elle. J’en meurs d’envie, à vrai dire mais je ne sais si je doigt (c’est fait exprès) car entre le fait de parler d’elle et de trop en dire, il y a un fossé que je ne suis pas sûr d’avoir envie de franchir.

Et, tel que je me connais, alors que je tuerais (verbalement) père et mère histoire de faire un jeu de mots, il est évident que même sur la femme idéale, même déesse, même unique, je sais très bien que je vais balancer des vannes. Remarquez, si vraiment c’est la femme idéale, y a pas de raison qu’elle manque d’humour alors, voilà, puisque vous insistez et que moi aussi, puisque j’ai envie de vérifier qu’elle a de l’humour, je vous parle d’elle. Rien que devant sa réaction, vous aurez compris qu’elle n’en est pas dépourvue. 

Je vous parle d’elle en ne vous disant que quelques bribes. Des bribes de choses qui m’ont touché, ému, fait sourire, attendri ou révolté. Il en faut pour tous les goûts. D’abord dans les choses qui m’ont fait bondir : elle fait rimer Vélux avec luxe et je trouve que c’est un peu attendu comme rime, d’autant plus qu’il n’y a pas d’accent aigu sur le « é » de Velux. Je ne sais pas moi, elle aurait pu faire rimer luxe avec… mais avec quoi d’autre parce que, hormis lux et fiat lux, des mots latins, il n’y a rien qui rime avec luxe. Donc, elle n’avait pas le choix et c’est bien un premier indice comme quoi il n’y a rien à redire.

Ensuite, elle n’est pas corrompue par la télévision car elle préfère regarder son jardinier biner et ses tomates pousser. Oui, mais alors, si elle passe du temps à regarder son jardinier biner, ça veut dire qu’elle n’est peut-être pas si innocente que ça dans ses arrière-pensées. Et c’est là que vous aurez tout faux, car elle se contente de le regarder sans arrière-pensée. Deuxième indice. Et les tomates du jardin, c’est si bon… alors si ce n’est pas grâce aux pouvoirs de cette femme idéale !… Et allez savoir si elle met du vieux pain sur son balcon, aussi…

Enfin, elle a peut-être des pensées terroristes mais quand on connaît la teneur des bombes qu’elle a dans la tête, on se dit que tous les grands criminels pourraient prendre exemple sur elle : elle attend l’explosion de ses rosiers. Vous imaginez un monde dirigé par cette femme idéale ? Attentat à la rose au Liban : explosion de fleurs dans les rues, les Beyrouthins sont submergés de douces fragrances. Ça ne serait pas mieux, ça ? Non, la femme idéale n’a qu’un seul défaut : elle se ronge les ongles quand elle voit comment on la traite, en général.