En ce début de nouveau mois d’avril et de trimestre, plaçons-nous sous le signe de la culture et des nouveaux mots ou plutôt sous celui de la connaissance de mots inconnus ou méconnus et commençons en apothéose avec une série de trois.

Tout le monde connaît les régicide, fratricide, sororicide, homicide, génocide, suicide, infanticide, parricide, matricide, etc., et tous ces mots en "cide" qui font partie de la même famille. Cependant, il en est des nettement moins utilisés et qui sont très surprenants car, encore une fois, on découvre combien on se sert de bien peu de mots de notre vocabulaire si riche.

Je voudrais parler un instant des encise, uxoricide et vaticide. Pour moi, le plaisir et la curiosité sont grands quand je tombe sur des mots comme ceux-ci car, j'aime comprendre leur construction, j'aime en chercher les définitions dans un dictionnaire et j'aime voir s'il en existe d'autres de la même série.

Sachez donc que l'encise est le meurtre de femme enceinte, l'uxoricide est le meurtre d'un époux ou d'une épouse et le vaticide est le meurtre d'un prophète (je n'ai pas parlé de caricature !) Et si le suffixe "cide" est connu comme venant du latin "caedere" qui signifie "tuer", on est en droit de se demander ce que signifient les préfixes précédents.

"Vati" vient de "vates", devin, là, c'est à peu près clair (d'ailleurs, je suppose que Vatican vient de là aussi...) "Uxori" pourrait signifier "femme" en tant qu'épouse en latin, si quelqu'un peut me le confirmer, bienvenu !

D'ailleurs, pour en finir avec ce sujet, si l'homicide est le meurtre d'un homme en tant qu'être humain, qu'en est-il du meurtre d'une femme, plus précisément ?

Ce qui serait sympa, de la part de celles et ceux qui visitent ce blog et lisent mes billets, en particulier celui-ci, c'est que chacun(e) tente de placer tout ou partie de ces nouveaux mots dans une prochaine discussion entre amis, histoire de voir chacun(e) retenir ce qu'il (elle) lit et n'oublions pas que c'est aussi pour briller en société. Surtout lors de dîners, devant une tête de veau ou un steak tartare, il est de bon ton de parler de choses légères et futiles.