Je voudrais profiter de cet espace d’expression pour donner la parole à des gens qui ne l’ont pas souvent, et pour cela, je vais inaugurer cette nouvelle série d’interviews par celle que je viens de faire avec Michel Goujon, porte-parole, si je puis m’exprimer ainsi, de l’association bordelaise : TBM, Tous les Bordelais Muets. Et Michel est accompagné d’un interprète spécialisé dans le langage des signes que nous remercions d’ores et déjà d’être venu nous aider à comprendre ce que va nous dire Michel.

Moi : Michel, bonjour, je te remercie d’avoir accepté cette interview pour mon blog, C’est écrit, qui porte bien son nom car pour les muets, dont tu fais partie, quand c’est écrit, c’est quand même vachement plus facile, non ? (L’interprète traduit en langage des signes)

Michel : hmmm, hmmm, mmmu, hummmmummu (L’interprète traduit en langage des signes)

Moi : Michel, je pense que le film « La famille Bélier » a beaucoup fait et fait encore beaucoup pour la cause des malentendants vu l’énorme succès qu’il rencontre encore en salle au bout de plusieurs semaines d’exploitation. Franchement, tu en penses quoi, de ce film, toi ? (L’interprète traduit en langage des signes)

Michel : hmouiiioi ammmmeuh (L’interprète traduit en langage des signes)

Moi : Autre question, Michel, dans la vie courante, par exemple, ce doit être vachement difficile de participer à des émissions de télé, tous les jeux, tous les concours de télé-réalité comme The voice ou la Nouvelle Star ou encore N’oubliez pas les paroles, de Nagui, des émissions qui parfois feraient mieux de s’abstenir, non ? C’est vrai, ça, il y a des fois où c’est assez insupportable. La France n’a pas que des incroyables talents. (L’interprète traduit en langage des signes)

Michel : ummmm mmmummm uii hummmm (L’interprète traduit en langage des signes)

Moi : Michel, à part ça, il existe des injures dans le langage des signes, des trucs qu’on ne pourrait pas dire mais qu’on pourrait faire avec les mains, dans un blog, ça passerait inaperçu, tu peux te lâcher, vas-y, mon Mimi, personne t’entend… (L’interprète traduit en langage des signes)

Michel : Khiii kriiii khiiihiiii grmmm (L’interprète traduit en langage des signes)

Moi : Michel, je te remercie d’avoir participé à cette interview, une première, j’ai envie de dire, mondiale, tu ne peux pas savoir combien c’est important pour moi d’avoir fait ça et de participer à une meilleure écoute des muets… et je voudrais vous annoncer que la prochaine fois, nous parlerons de la visibilité des aveugles dans notre société. Michel, je voudrais te saluer comme il se doigt… (L’interprète traduit en langage des signes)

Michel : hmmmmmmmmm muiii (L’interprète traduit en langage des signes)

Interprète : je crois que Michel vous a fait un doigt d’honneur, là… Ou alors, c’est un mot que je ne connais pas dans le langage des signes.