Diantre ! Je viens seulement de m'en rendre compte, je ne m'en étais pas aperçu. Ce n'est pas bien malin, non, franchement ! Ben oui, quoi, maintenant qu'on me l'a dit, ça me semble évident mais jusqu'à présent, je ne me suis rendu compte de rien. Mais je comprends mieux le pourquoi du comment et cette espèce d'ambiance inhabituelle dans les rues.

Tiens, ne seraient-ce que toutes ces guirlandes lumineuses accrochées dans toutes les rues commerçantes, non vraiment... Et puis ces espèces de stands décorés avec des vendeurs de bibelots et de bimbeloteries en tout genre…

Et puis cette musique échappée de Tino Rossi et de Roberto Alagna, depuis des hauts parleurs suspendus aux lèvres des immeubles de la rue Ste Catherine...

Et puis, certains jours, le fait qu'il y a eu moins de tramways que d'habitude depuis dix jours alors qu'il semblait y avoir vachement de monde en ville !...

Et puis cette profusion de nourriture dans les vitrines, et puis les prix qui augmentent car les vendeurs de bouffe pour humains ont simplement ajouté une étoile sur l'emballage de leurs produits, pour les rendre festifs...

Et puis cette multitude de rediffusions de films et téléfilms à la télévision ainsi que tous ces bêtisiers et ces best-of à peine l'année commencée, si ça n'aurait pas dû me mettre la puce à l'oreille, ça...

Tous ces cache-misères qui rendaient les gens heureux. Pas longtemps mais c'est déjà ça, remarquez...

Non, avec tout ça, Noël est passé sans me voir. Ou l'inverse, je ne sais plus. Et vous allez voir, avec la chance que j'ai, un de ces quatre, on va me jeter à la gueule que c'est le Nouvel An. Mais je ne suis pas dupe. Y a des signes qui ne trompent pas.

Et pour le moment, il n’y a aucun signe extérieur de changement d'année. C'est toujours la même chose.