31 janvier 2014

l'arme blafarde

Ce matin, je me suis levé, encore et toujours. Comme d’habitude. Sauf que moi, je n’ai bousculé personne et c’est bien là mon problème. Non, les autres disent que c’est bien là, mon problème mais ils ne savent pas de quoi ils parlent. Ils parlent, ils parlent, ils parlent. Ils ne savent pas qui je suis vraiment. Non, je ne suis pas fou. Je sais qui je suis. Et je vaux bien mieux que ce qu’ils m’ont reproché, l’autre fois. Mais l’autre fois, c’est un autre jour, un jour passé, un jour qui ne reviendra plus. J’aime quand les choses ne... [Lire la suite]

30 janvier 2014

ardoise magique

Tout le monde a, veut avoir ou aimerait avoir une tablette tactile. Et comme pour les Smartphones, le marché est partagé principalement sur les deux grands acteurs dont l’un a une pomme comme emblème et l’autre dont l’initiale est la même que la mienne, pour ne pas les nommer. Ce serait leur faire une publicité gratuite dont Apple et Samsung n’ont pas besoin. Si en plus, on devait participer à leur engraissement, on va-ton ? Mon propos, aujourd’hui, c’est de montrer à quoi ça sert. Parce que, c’est bien de le savoir avant d’en... [Lire la suite]
29 janvier 2014

drôle de tram

Au tram où vont les choses, c’est bientôt en jet-ski ou en ski nautique que j’irai travailler. Parce que, chaque matin, il pleut tellement, il a tellement plu, qu’on se demande si la ligne électrifiée par le sol ne vas pas être inondée et je me dis toujours que je n’ai pas envie de finir ma vie comme Claude François : avoir une idée lumineuse alors que j’ai les pieds dans l’eau. Donc, j’y vais précautionneusement avec mes chaussures un peu godillottes qui sont plus amphibies que toutes celles que j’ai eues jusqu’alors. Et ainsi,... [Lire la suite]
28 janvier 2014

s'il vous pleut

Il pleut. Depuis des jours et des jours. Des semaines et des semaines. Des mois et de mois. Des années et des dizaines d’années. Il pleut depuis des siècles et bientôt, nous allons pouvoir ressentir que le père Noé a pu ressentir quand il a vu que ça ne s’arrêterait peut-être jamais. Et pourtant, pas d’alerte orange pour lui. Pas d’information en continu 24/24 sur BFM pour dire attention, l’eau ça mouille, François va annoncer sa rupture avec Valérie et Dieudonné MBala Mbala, moi, je m’en Mbalé couilles. Il a fait comme il a pu, le... [Lire la suite]
27 janvier 2014

le voyageur immob'il

Je fais du sur place et je n’aime pas prendre des risques. Alors, quand l’ascenseur arrive, je n’appuie que sur le bouton de l’étage où je suis déjà afin de ne pas me retrouver ni trop haut, ni trop bas. Et ainsi, je me sens bien, chez moi, dans mon mètre carré où je me sens en sécurité car s’il m’arrive un problème, j’ai un bouton d’appel en urgence alors que dans la vraie vie, non. C’est chacun pour soi. Je veux être sûr qu’on s’occupera de moi si j’ai besoin d’aide. Je ne veux pas me retrouver tout seul dehors. Tout seul au milieu... [Lire la suite]
26 janvier 2014

un dimanche à Bamako

J’ai dans l’idée de proposer à qui le voudrait, le mareyage du siècle. Je ne sais pas moi, tiens, si je me laissais aller à une certaine facilité, proposer l’union sacrée d’un maquereau et d’une morue. Le tout dans le cadre de mon travail, bien sûr, comme une expérience non pas ichtyologique mais socio-ichtyologique. Pour voir comment ça fait puisque là où je bosse, il semble qu’il n’y ait encore aucune histoire d’amour ni de cul entre les employés. Enfin, aucune dont je peux parler ici sans prendre le risque de me faire attaquer pour... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 18:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

25 janvier 2014

à tous les coups

Au premier coup, tu me dis que je ne suis pas sérieux. Tu me dis que je ne me prends jamais au sérieux. Je ne me prends jamais à rien sauf, peut-être les pieds dans le tapis. Mais aussi parfois, la tête et du coup, une châtaigne. Mais c’est tout ce que je me permets de prendre. Pas même la poudre d’escampette. Ni même mes cliques et mes claques. Même s’il m’est arrivé de tendre l’autre joue car probablement que si tu ne savais pas pourquoi tu me giflais, moi, je le savais. C’est ce qu’on dit. Facilement. Et de toute façon, j’ai choisi... [Lire la suite]
24 janvier 2014

il tape sur des bambous

    Ce qui est bien avec Ophe, c’est qu’on a l’impression qu’il aime vraiment ça. C’est le roi du bricolage, au sens noble du terme. Et le président avait fait une liste de choses à faire, sans lui dire que tout était à faire si possible ni que ce serait à lui de les faire. Et comme le président fait les choses bien et qu’Ophe aussi, tout était parfait dans le meilleur des mondes. Et ma foi, tout a l’air bien fait et on ne revient pas sur un travail bien fait sauf pour dire qu’il est bien fait, justement. Et c’est un... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 05:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
23 janvier 2014

l'étourneau dit

Ah, ça m’agace, ça m’agace, ça m’agace. Il y a vraiment des jours où j’ai du mal à canaliser non seulement mon stress et mes émotions mais aussi et surtout, mes idées, le fil de ma pensée et donc, celui de mon être. Et là, depuis tout à l’heure, je suis en train de me tripoter les neurones, d’une seule main, pour tenter de retrouver ce dont je devais me souvenir. Et j’ai beau essayer de tout reconstituer, il y a un trou dans la chaîne, un maillon manquant, une poche percée, trouée dans mon pantalon de jeans. Pas grave, ça, c’est... [Lire la suite]
22 janvier 2014

la vie postérieure

Y en a qui parlent de leurs vies antérieures comme s’ils étaient le dernier maillon d’un chaîne, ce qui, à mon goût relève d’une prétention crasse. D’autant que souvent, jadis et naguère, qu’ont-ils été d’autre que moine bouddhiste au Boukistan, conseiller spécial de Neferhotep 1er pendant la XIIIème dynastie ou encore filet mignon dans l’assiette du très gourmet Henri II. Mais, surprise, surprise, jamais personne ne s’est découvert une vie antérieure pendant laquelle il était misérable de la Cour des Miracles à Paris ou encore,... [Lire la suite]