Bonjour monsieur… Monsieur Mario, d’accord. C’est super comme nom, ça pour un plombier. Entrez, je vous en prie. C’est là, c’est dans la cuisine. Tiens, justement, à propos de cuisine, il faudra que je pense à faire la liste des courses pour le week-end car j’irai demain. Oui, nous avons fait repeindre la cuisine le week-end dernier. Oui, c’est bien. Au début, je n’aimais pas mais je m’y fais. En fait, c’était la première couche et la cuisine toute vide qui m’ont déprimé. Mais maintenant, ça commence à aller. Je dis ça mais je reconnais qu’à la limite, je préférais presque quand il n’y avait plus rien dedans. Une cuisine très épurée. Des pommes de terre… oui, peut-être prévoir un bon kilo et demi mais ça, ça peut presque attendre lundi. Alors, je ne vous montre pas l’évier, forcément, ça se voit tout seul. Bon, ben je vous laisse travailler. Je suis à-côté. De la plaque de cuisson ! Oui, voilà, il faut que j’achète un produit pour la plaque de cuisson. Parce que là, je trouve qu’un seul coup d’éponge, ça ne suffit plus vraiment. Alors, attends, que je prenne une feuille. Et un stylo. Qu’est-ce que je m’étais dit que je ne devais pas oublier, déjà ? Mince, je ne sais plus. Bon, il me reste une demi-heure, en gros avant de partir pour le cours avec Benoît. St Jacques ! Tiens, oui, des noix de St Jacques, pour la semaine prochaine, ça serait bien ça avec un risotto. Mais je regarderai, si ça se trouve, il m’en reste au congélateur. Il faudra juste que je vérifie que j’en ai assez pour quatre. On ne sait jamais, des fois je crois des choses parce que je n’ai pas mis mon cerveau à jour et après. Tiens, par exemple, la dernière fois, avec Pedro

Tout va bien ? Bon, je suis toujours là, hein, n’hésitez pas à m’appeler en cas de besoin, monsieur Mario. Ah oui, j’avais dit aussi, un gratin de gnocchis et je les prendrai chez Mario, dimanche, au marché. J’en prendrai un bon kilo. Avec une salade. Une sa-la-de, une sa-la-de, inch al-lah… C’est une de mes chansons préférées parmi toutes les chansons d’Adamo et de tous les autres, aussi. Je n’ai pas encore pris ma douche, au fait ? Ah ben non, j’avais dit que j’attendrai que le plombier soit passé. Qu’est-ce que ça m’a fait rire, l’autre jour, Élisabeth Fessier dans les chroniques de Stéphane de Groodt. Alors demain, il faudra que je m’habille en conséquence parce Edita Gruberova, je ne la connais pas et réciproquement mais c’est quand même une soirée spéciale. Une soirée de gala. Et je prendrai aussi un bon kilo de choux de Bruxelles. Je vérifierai après la gym si le petit magicien m’a répondu pour savoir comment voir les vidéos des accessoires qui m’intéressaient sinon, je ne saurai jamais faire les tours. D’ailleurs, c’est plutôt à Saint-Pierre des Corps qu’on fera la correspondance mais on a le temps d’y penser. Donc d’y être. C’est dans un mois et demi. Pour le Cookeo, les dimensions, c’est OK. Il ne me reste plus qu’à me décider. Être sûr que je ne fais pas une bêtise. Tiens, à propos, il faudra que je me surveille, parfois, je suis trop cambré pendant les squats. Et pour les avoirs que j’ai en cours, il ne me reste plus que celui de la Fnac. J’aurais pu l’utiliser hier pour ma commande sur Internet mais je n’ai pas su faire. Ça va, monsieur Mario, vous vous en sortez ? Il ne m’entend pas, j’espère qu’il n’est pas bouché. Ce serait le

Bon, ben, c’était trois fois rien, alors, c’est super Mario ! Monsieur Mario, je veux dire. Il y a des fois où je ne fais pas assez attention. Un jour, ça risque de me poser un problème et moi, les problèmes de plomberie, de baignoires qui se remplissent en fuyant et les trains qui se croisent à une heure qu’on ne sait pas laquelle. Je peux vous payer en liquide ? En même temps, le contraire m’aurait étonné. C’était quoi, alors ? Une fuite ? Pas celles des capitaux, chez moi, en tout cas. Parce que moi, le capital… à part Paris, je n’en ai pas. J’ai de l’intérêt pour les majuscules accentuées mais sinon… D’ailleurs, les majuscules non accentuées, je trouve ça impardonnable. C’est très grave. J’ai un sen très aigu du respect de l’orthographe. Bon, attendez-moi un instant, je vais vous chercher ça. Et si je prévoyais une espèce de gratin avec de la chair à saucisses ou une viande que je couperais en tout petits morceaux. Bon, je ne vous chasse pas, monsieur Mario mais je dois me préparer pour mon cours de gym. To to you to, to to you to… Oui mais moi, mon coach, c’est Véronique et Davina à la fois. Sans cheveux. Voilà et je vous remercie beaucoup d’être venu… pourquoi vous me demandez-ça ? Je ne sais pas ce qui lui prend au plombier mais il se mêle de ce qui ne le regarde pas, je trouve. Pardon ? Vous avez un tuyau pour moi parce que je suis trop speed et pas toujours cohérent dans ma pensée ? Non, mais c’est du grand n’importe quoi, ça ! Un plombier psy, on n’a jamais vu ça. Il dit que j’ai de la fuite dans mes idées. Je peux vous assurer que je n’ai pas