Une seconde, s'il vous plaît ! Je vous demande un minimum d'attention car j'ai quelque chose de très important à vous dire à propos de ce qui va se passer ce soir, à minuit pile. Non, il ne s'agit pas pour moi de vous souhaiter la bonne année, chaque chose en son temps, mais de vous parler de cet événement bien plus important car cela va demander une précision probablement difficile à obtenir de la part de certains qui auront déjà bien arrosé leur réveillon.

Oui, ce soir, 31 décembre, au moment même où 2013 laissera la place assise à 2014, dans un sursaut presque imperceptible, il faudra penser à retarder nos montres d'une seconde. Oui, vous avez bien lu : retarder nos montres, nos réveils et autres pendules d'une seconde, une seule petite seconde si nous voulons être bien en phase avec le temps atomique. Quand on connaît ma maniaquerie des horaires respectés, ma trouille viscérale d'être en retard et mes angoisses de ne pas être en avance sur mon temps, on comprend que c'est très important pour moi, tout ça.

Le pourquoi du comment ? C'est, en gros, un truc qui a un rapport avec le passage des jours et des nuits, passage déterminé par la rotation de la terre et qui se ralentit sur le long terme à cause des effets d'attraction luni-solaire, sans oublier les perturbations dues aux constituants internes (noyau et manteau) et externes (atmosphère et océans.) C'est un peu complexe et je ne vais pas vous noyer dans des détails imbuvables aujourd'hui, je garde ma science pour moi et vous laisse à vos agapes nettement plus triviales et primaires.

En réalité, la manipulation devrait se faire à 1h du matin mais je trouve ça plus rigolo de le faire à minuit pile, histoire de ne pas tomber dans la routine des embrassades sous le gui et tout et tout. Mais pas seulement car il faut savoir aussi que normalement, cette seconde supplémentaire appartient à 2013, juste avant minuit, le 31 décembre mais comme nous sommes en décalage horaire d'une heure, elle arrivera donc le 1er janvier 2014 à 1h du matin.

Je propose donc que nous respections les lois de la nature et que nous mettions tous nos montres à l'heure à minuit et nous nous ferons alors la bise au bon moment. Et chacun sait que quand la bise est venue...