Ah oui, on a beau jeu de nous faire régulièrement le coup du passage à l'heure d'hiver pour économiser de l'énergie. En ces temps où tout le monde nous sort son couplet sur l'écologie, le développement durable et les énergies renouvelables. Non, ce n’est pas bien malin tout ça quand on voit que dès ce matin, en me levant, à 5h15, les décorations lumineuses de Noël étaient déjà en fonction (peut-être seulement en test) dans ma rue. Et pourtant nous ne sommes que le 27 novembre.

Chaque année, c'est de plus en plus tôt dans les rues et dans les centres commerciaux, cette profusion d'ampoules électriques et je ne parle même pas de cette mode qui devient ridicule de décorer sa maison à l'extérieur avec des milliards de petites lumières. Je n'ose imaginer ce que ça consomme, tout ça.

Alors, moi, dans le cadre des prochaines élections municipales, je voterai pour celui ou celle qui proposera de supprimer tout ça ou de mettre des trucs décoratifs qui ne consomment pas ou peu, je ne sais pas moi, à énergie lunaire, par exemple.

D'autant que nous sommes devenus un pays multiconfessionnel et qu'imposer Noël à ceux pour qui ça ne correspond à rien, franchement... Ou alors, on décore aussi la ville pour les grandes fêtes importantes des autres cultes religieux.

Oui, donc le plus simple, c'est qu'on ne mette plus rien du tout. Nulle part. Et ça, ça serait un vrai cadeau de Noël, surtout pour les moins bien nantis. "Illuminé le divin enfant..."