Il est de certains fruits et légumes comme qui dirait des parfums d'idées reçues. Et bien souvent, elles sont tenaces et entêtantes, ces idées reçues. La preuve ? Que la tomate est un légume alors que c'est un fruit. Et encore, je pourrais vous en citer plein mais je n'ai pas envie. 

Non, je voudrais juste parler des brugnons et des nectarines. On dit, chez les gens qui savent pas, que ce sont deux fruits croisés ou encore deux fruits qui se ressemblent mais qui ne sont pas de la même famille ou enfin, qu'ils sont des variétés de pêches hybrides fécondées in vitro. Que nenni, braves gens. 

On dit aussi que ce sont les mêmes fruits avec juste deux appellations différentes en fonction de l'évolution des patois régionaux. Re que nenni, manant(e)s, parce que franchement vous y croiriez, vous, qu'on dirait que ce serait brugnons en oil (au nord - parce qu'il y a les corons et que ça rime) et nectarines au oc (au sud, parce que ce mot-ci chante plus comme les cigales en été.)  

Non, en réalité, ce sont deux fruits de la même famille puisqu'ils sont bel et bien cousins mais la familiarité s'arrêtera là, je vous prie car nous n'avons pas gardé les noyaux ensemble, que je sache. Ils sont tous les deux issus de la pêche, mais à peau lisse (que fait donc la peau lisse, on ne le dira jamais assez) à la seule différence, car il y a toujours une différence : le brugnon, contrairement à la nectarine a le noyau qui colle à la chair. Un peu comme quand il fait chaud et que les bonbons collent aux papiers.  

Cette différence est aussi importante que celle qui existe entre une groseille et une pastèque. La groseille n'a pas de noyau. Et la pastèque non plus.