N’en déplaise à ma copine Sophie, je pense qu’une bonne loi sur l’euthanasie, après celle du mariage pour tous, ça ferait du bien pour permettre à certains de manifester dans la rue. Et pour les partisans du droit de mourir dans la dignité. De partir dignement. Parce que franchement, quand on recense les différentes façons de mourir, dans le hit-parade des causes provocant le plus de décès, dans notre douce France, cher pays de notre enfance, c’est un peu à pleurer. De rire, éventuellement, oui. 

Parce que, si tu écoutes les medias, plein de gens meurent à cause de la vitesse, sur les routes. Et plein de gens meurent à cause de la somnolence en voiture. Et plein de gens meurent d’un cancer causé par le tabac. Et plein de femmes décèdent d’un cancer du sein parce qu’elles ne se sont pas faire dépister en temps et en heure. Plein de gens meurent d’un cancer à cause de l’amiante ou d’un autre produit plus ou moins trafiqué faisant partie de notre environnement immédiat. À cause de l’alcool et de la drogue. 

Plein de gens se suicident, ce sont certainement ceux qui ont le plus compris comment ça marchait, le droit de mourir dans la dignité. Plein de gens meurent dans des catastrophes naturelles qu’on aurait pu tenter d’éviter, bien sûr. Plein de gens meurent suite à des mauvaises interventions chirurgicales. Plein de gens meurent assassinés, soit par passion, soit par bêtise cruelle. Plein de gens meurent de façon franchement pas top, quoi ! 

Et puis, il y a aussi les morts lentes, celles qu’on ne voit pas venir : à cause des médicaments qui nous soignent une pathologie mais qui nous abîment autre chose et à force… À cause de la pollution, qu’elle soit industrielle, automobile ou autre… À cause d’accidents nucléaires, à cause de bâtisseurs véreux, à cause d’escrocs, à cause des guerres civiles ou religieuses, à cause du terrorisme, à cause de chauffards, à cause, à cause, à cause… 

Et pour un peu, j’oubliais la malbouffe. Les lobbies agroalimentaires. On nous fait prendre des vessies pour des lanternes et du cheval pour du bœuf. Et on ne sait pas tout. Alors, il y en a marre de mourir connement, de mourir pour le bon plaisir de gens qui n’ont pensé qu’à faire du profit ou qui étaient trop je-m’en-foutisme. Moi, aujourd’hui, je revendique le droit de partir dignement et de mourir d’une mort naturelle. En même temps que la loi pour l’euthanasie, on devrait voter celle-ci. Et ça me ferait une bonne dernière volonté pour quand mon tour sera venu.